Accueil
Nos Bande Dessinées
Nos Mangas
Nos albums
Nos artbooks
Nos dédicaces
Nos dessins à nous :)
Nos sites préférés
Laissez-nous un message !
Nous contacter
Aidons nos librairies indépendantes

Publications BD
Publications Manga
  Administration
Titre : Auteur : Festival ou année :

Séries par ordre alphabétique: -  A -  B -  C -  D -  E -  F -  G -  H -  I -  J -  K -  L -  M -  N -  O -  P -  Q -  R -  S -  T -  U -  V -  W -  Y - 

En rouge les commentaires de Lunch et en bleu ceux de Badelel.
Taïga Rouge Vincent Perriot

8ème édition des Bulles en Hauts de Garonne - Lormont - 28 et 29 Mars 2009

Je m'étais procuré l'album en librairie peu de temps avant d'aller au festival de Lormont. Et vu que j'avais adoré, c'était très agréable de pouvoir rencontrer l'un des auteurs.

Vincent Perriot m'a donc gratifié d'une très belle dédicace de Djam. C'est qu'il a la classe le Soyote, comme ça, en pleine page :)

J'ai donc pu discuter un peu avec lui (Vincent, pas le Soyote). C'était sa première BD, et il en était de même pour Arnaud Malherbe au scénario, bien que ce dernier ne soit pas novice : d'habitude, c'est des films qu'il prépare !
Sa collaboration avec Vincent est donc une aubaine pour le 9ème Art, d'autant que Taïga Rouge est pour moi une petite pépite. Espérons qu'il parvienne à se libérer du temps pour bosser sur le tome 2, car c'est avec un grand plaisir que je reviendrais le faire dédicacer (et peut-être aura-t-on la chance de voir Arnaud aussi, la prochaine fois :)

Commenter cette dédicace

Taïga Rouge

Tir Nan Og Elvire De Cock

Escale du Livre - Bordeaux - 6ème édition - Du 4 au 6 avril 2008

La rencontre avec Elvire De Cock était la deuxième et dernière de la journée de ce festival. Elle venait tout juste de sortir le tome 2 de Tir Nan Og, ce qui expliquait sa présence ici.

Ma première question était inévitable, ayant joué au jeu de rôle "Changeling" un moment : l'inspiration de l'univers de Fabrice Colin venait-elle de là ?
Visiblement, ce n'était pas la première fois qu'on lui posait cette question, mais elle ne savait pas y répondre : les diverses créatures composant cette bande-dessinée que sont les Sidhe, les Pooka, les Sluagh, et aussi le terme de glamour qui est omniprésent dans le jeu, pour elle sont des choses courantes de la fantasy et des légendes bretonnes. Bizarrement, ça m'inspire aussi d'autres choses, et en lisant la biographie de Fabrice Colin je m'aperçois qu'il a travaillé dans le jeu de rôle à ses débuts, peut-être y-a-t-il donc une certaine coïncidence ;)

Allez, je vous présente donc Dervla, une Pooka, qui dans le jeu sont d'admirables menteurs, mais qui dans la bande-dessinée, du moins pour elle et pour le peu de temps qu'on la voit, est une ravissante serveuse dans une taverne bien mystérieuse :)

Commenter cette dédicace

Tir Nan Og

TMLP (Ta mère la pute) Gilles Rochier

39ème festival d'Angoulême - Du 26 au 29 janvier 2012

Voilà quelques temps que David nous faisait l'éloge de cet album : TMLP (restons polis).
Puisqu'il construisait le thème de Mai sur k.bd, il en a profité pour l'inscrire comme lecture mensuelle, en ouverture d'un mois sur l'urbanité.
L'auteur, Gilles Rochier, était présent au festival d'Angoulême cette année 2012. David a rapidement convaincu Zorg de l'attrait de cette BD, et j'ai également succombé à la tentation. Après tout, les découvertes dans le cadre de k.bd sont rarement mauvaises. Puisque j'ai maintenant lu l'album (ce qui n'était pas le cas lors de la dédicace), je ne peux que confirmer cet état de fait. Le jury du festival ne s'y est lui non plus pas trompé, lui donnant le Prix Révélation, attribué à un jeune auteur.

Lors de notre rencontre, nous avons bien évidemment abordé le sujet de k.bd et de la chronique collective à venir. David et Zorg lui en avaient déjà parlé, et il m'a soutenu qu'il ne manquerait pas de venir voir de quoi il en retournait, ce que nous en pensions. C'est pour très bientôt maintenant.
Peu emballé par l'album à cause du graphisme, je me suis quand même prêté au jeu de la dédicace. Un pari osé, car j'aurais pu ne pas aimer l'album et j'aurais sûrement trouvé ça dommage après coup d'avoir été faire signer un album que je n'avais pas apprécié. Au contraire, je peux maintenant affirmer que j'ai aimé et que je ne regrette absolument pas.

Pour la dédicace, il s'agit de Gilles, auteur/acteur du récit. Quand je lui ai demandé d'accompagner son dessin d'un pigeon, il s'en est très ouvertement étonné. Il trouvait ça étrange qu'on puisse aimer les pigeons : C'est crade un pigeon, c'est moche aussi. Et puis en plus il ne sait pas les dessiner. Il pestait gentiment en dessinant et m'a expressément demandé de transmettre à Badelel un « merci » pour sa demande farfelue, insistant pour que je lui dise de venir s'expliquer devant lui du pourquoi d'une telle revendication. Gilles Rochier et les pigeons, on peut dire que c'est pas une grande histoire d'Amour ^^

Commenter cette dédicace

TMLP (Ta mère la pute)

Tom Sawyer Séverine Lefèbvre

7ème édition des Bulles en Hauts de Garonne - Floirac - 29 et 30 Mars 2008

J'avais déjà hésité à me procurer la BD de l'une des séries cultes de mon enfance (je parle du dessin animé, pas du roman), étant donné que j'appréciais la qualité du dessin et de la colorisation. Donc je me le suis procuré sur le festival, puisque la dessinatrice était présente en dédicace.

J'ai donc pu avoir un dessin de Tom, pensif, à l'école, rêvant probablement de courir à l'extérieur plutôt que de s'ennuyer sur sa table.

On a un peu évoqué sa collaboration avec J.D.Morvan, du fait de ses nombreuses escapades à l'étranger (d'ailleurs, dernièrement, il était en chine, pour sa collaboration avec deux dessinateurs qui sortent justement deux BD chez Delcourt). Heureusement, il y a les mails :)
Séverine Lefèbvre travaille actuellement sur le tome 2, on a d'ailleurs vu le book avec quelques illustrations et quelques originaux.
Par ailleurs, elle pense également à un projet pour une autre bande-dessinée avec l'une de ses amies....

Commenter cette dédicace

Tom Sawyer

Tonnerre Rampant Éric Liberge

5ème édition des Bulles en Hauts de Garonne - Bassens - 1 et 2 Avril 2006

Après avoir fait dédicacer ma série de Monsieur Mardi-Gras Descendres, je souhaitais m'immerger un peu plus dans les œuvres d'Éric Liberge. Ce dernier m'a conseillé Tonnerre Rampant, paru chez Soleil. Mais ne vous fiez pas à l'édition ... la collection "Lassitudes", malgré les bonnes bandes dessinées qu'elle cache, leur est presque totalement inconnue ;)

Une histoire de fantômes, excellente qui plus est. Ici représenté l'un d'eux, un dessin plein de mystère :)

Commenter cette dédicace

Tonnerre Rampant

Trilogie Nikopol (La) Enki Bilal

37ème festival d'Angoulême - Du 28 au 31 Janvier 2010

C'est en quelque sorte un rêve de « gamin » qui se réalise. Je suis venu à la BD adulte par Bilal. Pour moi, c'est un auteur au-dessus du lot, c'est ma référence, mon idole (n'ayons pas peur des mots).
Alors quand Angélique m'a annoncé qu'on avait un ticket, j'ai mis un peu de temps à réaliser. D'ailleurs, je crois que je n'ai réalisé que le lendemain, au moment de la dédicace. Je pense que si cela n'avait pas déjà été fait, je l'aurais demandé en mariage pour un cadeau pareil ^^.

Pour une rencontre le samedi, je n'ai jamais été aussi heureux d'attendre. Je n'étais d'ailleurs pas le seul dans ce cas je crois. Une pré-file s'était évidemment constituée, mais je remercie vivement CASTERMAN pour sa très bonne gestion de l'organisation. Il n'y a pas eu de bousculade, l'ordre a été respecté, et tout s'est très bien passé, sans heurt. Ce qui n'était pas évident quand on voyait les auteurs côte à côte au même moment, ça laisse rêveur :
BILAL – SCHUITEN – PEETERS – TRIPP – LOISEL

Bien entendu, puisque c'était exceptionnel, il y avait des caméras. Du coup, les trois premiers à passer ont eu le droit à une belle dédicace. Les suivantes étaient plus rapides, mais il en avait quand même 50 à faire en 2 heures, c'était pas rien.

Alors qu'il avait posé un premier trait, je lui ai demandé Horus. Pas de soucis, « les grands esprits se rencontrent » me répond-il, c'était justement ce qu'il s'apprêtait à dessiner sur mon album de la trilogie Nikopol (le meilleur d'entre tous selon moi), qui comme chaque année, ne quitte pas mon sac à Angoulême (et je me dis que j'ai bien fait de garder espoir).
Bien entendu, avec un pigeon pour Angélique, elle méritait bien ça :)

Tout a été très vite. Je ne savais pas trop quoi lui dire, et pourtant, j'aurais eu tellement de choses à lui demander... Moi qui d'habitude fait parler les auteurs sans mal, là je suis resté muet. La rencontre m'a fait perdre mon latin ^^

Le ticket m'a coûté la modique somme de 29€ (allez trouver un Bilal qu'on n'a pas déjà à la maison ???! Ce fut donc un artbook), mais ce n'est pas tous les jours qu'on peut avoir Bilal en dédicace.
Malheureusement pour moi (ou pas... on ne peut pas tout avoir en même temps !) je n'ai pas pu profiter de cette rencontre, puisque Schuiten et Peeters sont arrivés à l'improviste au même moment, et que j'ai fait le choix de les rencontrer pendant que Jérôme rencontrait son idole. Ce n'est pas tous les jours qu'on peut avoir Schuiten et Peeters en dédicace.
Du coup j'étais en train de discuter avec Peeters quand Jérôme est passé avec Bilal. Ce dernier a quand même gentiment posé pour la photo quand je me suis aperçue qu'il avait fini sa dédicace, c'était cool de sa part.

Commenter cette dédicace

Trilogie Nikopol (La)

Trois Ombres Cyril Pedrosa

24ème festival BD Boum de Blois - du 16 au 18 Novembre 2007

Quand je suis arrivé le dimanche matin devant le stand et que j'ai vu Cyril Pedrosa seul à attendre, j'ai été discuté un peu avec lui et je l'ai félicité pour son travail sur cet album.
J'avais "Trois Ombres" dans le sac, mais pas de "pastille" pour le faire dédicacer. Je n'avais pas envie d'acheter une bande-dessinée juste pour faire une dédicace car j'avais déjà la BD en question, je hais ce concept, mais bon ... je n'ai pas résisté à la tentation. Je savais que Cyril Pedrosa serait sur ce festival, et avec Grun pour "La conjuration d'opale, c'était vraiment un auteur que je souhaitais rencontrer, parce que son ouvrage est magnifique et m'a vraiment enthousiasmé.

Evidemment, le temps que je fasse mon acquisition (une bande-dessinée qui n'entrait pas forcément dans mes projets d'achats), une petite foule se massait déjà pour avoir une dédicace. Des gens qui ne connaissaient pas forcément, mais qui je l'espère aimeront autant que moi (je me répète, mais "Trois Ombres" est vraiment génial).

J'ai demandé un dessin du père, car c'est un personnage très attachant, qui se sacrifie pour son fils, allant même jusqu'à quitter sa femme un temps. Il part et fait tout ce qu'il peut par amour pour son fils.
Il y en avait pourtant bien d'autre des personnages attachants : la vieille voyante, Joachim....

Cyril Pedrosa est parti en conférence peu après notre rencontre. Je n'ai pas pu y assister, mais je sais qu'il a gagné à Blois un prix pour "Trois Ombres", et je lui souhaite une très bonne continuation pour son métier. Ce serait mérité !

Commenter cette dédicace

Trois Ombres

Trop grand vide d'Alphonse Tabouret (Le) Jérôme d'Aviau

Escale du Livre - Bordeaux - 11ème édition - Du 5 au 7 avril 2013

Le trop grand vide d'Alphonse Tabouret est un album qui met le sourire et qui ravit autant les grands que les petits. J'en discutais justement avec ma libraire qui se faisait dédicacer son album juste avant moi, c'est une bande dessinée qu'on a tous acheté plusieurs fois et qu'on a offert avec beaucoup de plaisir.
C'est donc avec une joie non dissimulée que nous avons tous deux profité de la présence de Jérôme d'Aviau pour nous gratifier d'une farandole de personnages sur nos livres respectifs. Nous avons été gâtés !

Lorsqu'il a dessiné Le trop grand vide d'Alphonse Tabouret, Jérôme d'Aviau avait le scénario depuis plusieurs années, mais il avait plusieurs fois repoussé l'échéance car il sentait que ce n'était pas le moment, qu'il n'était pas prêt. Et puis il a fait autre chose aussi. En revanche, dès lors qu'il s'y est mis, il a tenu une cadence infernale de 7 à 12 planches par jour et terminé l'album en 2 petits mois (il faut croire que c'était le moment donc ^^). Sibylline, la scénariste, pouvait donc s'essayer à la lecture des scènes rendues le jour même avec ses enfants. C'était d'ailleurs un souhait de sa part que la lecture puisse être morcelée pour les plus petits et l'album s'y prête bien.


Actuellement, Jérôme d'Aviau bosse sur une bande dessinée érotique qui paraîtra chez Delcourt. Le choix de l'éditeur peut paraître surprenant mais ils n'en sont pas à leur premier coup d'essai car il avait fait chez eux un collectif (Premières fois) dans le même genre il y a quelques temps.
Cette fois il sera seul au dessin, avec une scénariste un peu atypique puisque ancienne actrice porno (à la retraite, elle a déjà 35 ans !). Jérôme d'Aviau s'amuse de parler de ce projet parce qu'il n'a jamais eu autant d'amis et de sollicitations que depuis qu'il bosse avec elle. Tout le monde veut la rencontrer !

Sinon il est aussi passé du côté du cinéma puisqu'il débute un projet d'adaptation pour les tous petits en tant que réalisateur (Monsieur va pouvoir sortir ses lunettes noires). Un chouette projet dans un tout autre monde, un monde qui paie à l'avance et qui paie bien (10 fois plus que la BD selon lui).

Ça va nous en faire des choses à voir !

Commenter cette dédicace

Trop grand vide d'Alphonse Tabouret (Le)

Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même) Marion Montaigne

39ème festival d'Angoulême - Du 26 au 29 janvier 2012

Notre rencontre avec Marion Montaigne date du festival d'Angoulême 2012. Déjà alors, elle était nominée dans la sélection pour son premier tome de Tu mourras moins bête, bien loin de s'imaginer qu'elle obtiendrait l'année suivante le Fauve de la série pour son tome 2.

Tu mourras moins bête était vraiment une découverte pour nous qui ne connaissions pas le blog (sur les très bons conseils de la petite (belle-)sœur). Marion Montaigne était d'ailleurs très heureuse de voir que des gens puissent apprécier ses livres sans avoir suivi son boulot au préalable.
J'ai visité son blog après lecture ceci dit, et j'ai aussitôt trouvé monstrueux tout son travail de documentation. C'est quelque chose qu'elle aime et donc ça lui vient machinalement, elle n'a pas besoin de se forcer pour ça.

Je me souviens lui avoir demandé d'où lui venaient toutes ces idées. Elle m'a avoué que le soir elle essayait de s'endormir en choisissant ses rêves... Elle n'est pas franchement convaincue du fait que ça puisse fonctionner, mais elle se dit souvent que non « ça, c'est pas possible ! » devant quelques unes de ses idées saugrenues. Certaines de ses études sont sûrement le fruit de ces tentatives de rêves ratées.

Sur la dédicace elle nous présente Renald, la muse du Professeur Moustache en quelque sorte. Le tout sous le regard émerveillé de notre puce, jetant un œil curieux sur la scène.

Je remercie Marion pour sa gentillesse et pour cet échange plein de sourires et vous conseille de vous rendre illico sur son blog pour lire sa dernière note positiologie. Croyez-moi, ça vaut le détour !

Commenter cette dédicace

Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même)