Accueil
Nos Bande Dessinées
Nos Mangas
Nos albums
Nos artbooks
Nos dédicaces
Nos dessins à nous :)
Nos sites préférés
Laissez-nous un message !
Nous contacter
Aidons nos librairies indépendantes

Publications BD
Publications Manga
  Administration
Titre : Auteur : Festival ou année :

Séries par ordre alphabétique: -  A -  B -  C -  D -  E -  F -  G -  H -  I -  J -  K -  L -  M -  N -  O -  P -  Q -  R -  S -  T -  U -  V -  W -  Y - 

En rouge les commentaires de Lunch et en bleu ceux de Badelel.
De Cape et de Crocs Jean-Luc Masbou et Alain Ayroles

33ème festival d'Angoulême - Du 26 au 29 Janvier 2006

J'ai eu la chance d'obtenir un ticket pour la dédicace de cette série lors de cet Angoulême 2006. Les queues pour le tirage au sort organisées par Delcourt étaient ordonnées (ce qui n'était plus le cas en 2007 ... un grand n'importe quoi !).
Je me suis retrouvé avec un ticket pour Alain Ayroles, et par chance Julien en avait obtenu un de Jean-Luc Masbou et consentait bien à procéder à un échange.
J'ai choisi de faire représenter Armand Reynal de Maupertuis, notre renard français, muni d'une rose rouge entre les dents.

Anecdote marrante, nous avons été filmés lors de cette dédicace, le caméraman m'a ensuite remis une carte pour que je puisse visionner ma rencontre avec l'auteur, mais celle ci n'a semble-t-il jamais été mise en ligne.

[regarde à gauche... Jean-Luc Masbou] Ghââââ... bave
[regarde à droite... Alain Ayroles] Ghââââ... bave
[ouvre ses oreilles] Tiens ! ça se jette à tout va par ici !

En plus explicite, Masbou est un dieu, et son scénariste l'est également, car sous sa planque de scénariste, figurez-vous que Ayroles a fait les Beaux-Arts avec Masbou et qu'il ne se contente pas d'un modeste grigri lorsque vous lui demandez une dédicace...
Et visiblement, leur collaboration se passe si bien qu'ils s'envoient des piques dans la tête à la moindre occas' ("c'est pas une rose ça ! c'est quoi ce truc !" dixit Ayroles ; "c'que t'es lourd ! faut toujours qu'il critique tout, si ça lui va pas, il n'a qu'à le faire" dixit Masbou)

Voilà le genre de rencontres qui vous détend en plein stress angoumois ! Bref, de bonnes parties de rigolade !

Commenter cette dédicace
Voir les commentaires existants (2)


De Cape et de Crocs

Dérisoire (Le) Olivier Supiot

7ème édition des Bulles en Hauts de Garonne - Floirac - 29 et 30 Mars 2008

Qui de la divine Constance ou du pauvre Capitaine déchu dirige vraiment cet immense tas de ferraille qu'est maintenant le Dérisoire ?

Constance ... beauté implacable et sombre, déroutante et fascinante à la fois, qui est-elle vraiment ? Qu'est-elle venu chercher sur ce bateau en ruine ? Est-elle le fruit de la folie d'un marin à l'approche de sa fin ? Un esprit malin et pernicieux venu hanter ce qu'il restait de vie dans un navire déjà mort depuis longtemps ?

Ce qu'il reste à la fin de la lecture : le portrait de la démone. En est-elle vraiment une ?

Sur la page de gauche :
Pour Jérôme
Bons baisers de Constance...
OS

Commenter cette dédicace

Dérisoire (Le)

Dernier des Mohicans (Le) Cromwell et Lucie Catmalou

38ème festival d'Angoulême - Du 27 au 30 janvier 2011

Le dernier des Mohicans est certes une adaptation littéraire avec tous les défauts d'une adaptation littéraire, mais c'est aussi un fantastique roman graphique dont les illustrations parviennent à faire crier d'expression les personnages.
C'est beau et ça sent pas du tout le sable chaud, c'est surtout un album qui m'a mis une sacrée claque visuelle en 2010, car le travail de Cromwell avec ses pinceaux est tout simplement fabuleux.

Pour la dédicace, nous hésitions entre deux personnages. Badelel préférait la belle Alice. Quant à moi, j'adore les personnages dont la fourber... euh, je veux dire l'intelligence supérieure à la moyenne, permet de sortir indemne des plus mauvais coups. Et Magua est de cette trempe là.
En bon gentleman, j'ai laissé à Badelel le choix du protagoniste. Mais à son grand désarroi, Cromwell nous a avoué avoir beaucoup de mal à dessiner les personnages féminins, qu'il préférait faire un homme pour que le résultat soit pas trop moche. Du coup, j'ai eu mon bel indien rusé :)
Le dessin réalisé au stylo a un petit côté caricatural avec ce long menton, rien à voir avec la mise en peinture de l'album, mais pourtant déjà expressif.

Catmalou a complété la dédicace en apposant un petit texte supplémentaire. Badelel était persuadée de l'avoir déjà vue quelque part. En lui demandant, il se trouve qu'elle a déjà chroniqué sur 3 Raging bulles à Bordeaux, ceci expliquant peut-être cela.

Au cours de notre rencontre, un monsieur est venu filmer avec sa caméra, sans demander à Cromwell, ce qui a eu don de l'agacer (le mot est faible) très très fortement. Pour se justifier, le monsieur a dit qu'il avait tout intérêt a être vu, ce qui n'était pas du tout du goût de l'auteur qui, lui, préfère mettre en avant son œuvre plutôt que sa personne. Néanmoins, ce dernier était plutôt pas commode, le genre qui s'emporte très facilement, ce qui aura causé une petite tension sur la fin de la dédicace.
Je ne saurais que trop conseiller à tous ceux qui souhaitent prendre des photographies ou vidéos des auteurs de leur demander avant, c'est tout de même plus correct. Même s'il n'est pas non plus normal de s'emporter de la sorte en public.

Pour finir, parlons un peu des projets de Cromwell. Celui-ci, bien que secret sur le contenu de son prochain album, nous a dévoilé qu'il travaillait d'ors et déjà sur quelque chose de différent. Peut-être cela ressemblera-t-il à ça ?

Commenter cette dédicace

Dernier des Mohicans (Le)

Derniers jours d'un immortel (Les) Gwen de Bonneval

10ème édition des Bulles en Hauts de Garonne - Cenon - 26 et 27 Mars 2011

Les derniers jours d'un immortel, c'est un album formidable qui aurait pu, comme tout Velhmann qui se respecte (ou presque), remporter un prix lors de la dernière édition d'Angoulême. Mais le jury en a encore une fois décidé autrement. Il faut dire que la concurrence était rude cette année 2011.

Toujours est-il que nous avions assisté à la conférence autour de l'album qui avait lieu à Angoulême, en compagnie des deux auteurs.
Ce jour là, nous avions pu aborder le scénario plutôt longuement. Et Gwen de Bonneval était resté plutôt discret à côté de Fabien Velhmann.
Sa venue au festival de Cenon nous a permis de le rencontrer en quasi tête à tête. Car finalement, la plupart des gens étaient venus pour voir Hervé Tanquerelle pour Vierge froide et autres racontars, dont Gwen (n')est (que) scénariste (c'était évidement un peu ironique ^^).

L'occasion donc de lui parler... de sa collaboration avec Fabien Velhmann !
Eh bien figurez-vous que c'est une personne qui s'adapte beaucoup à ses dessinateurs et qui sait tout faire dans la BD, qui aborde tous les sujets et qui aime provoquer. Badelel a parlé de Seuls en disant qu'elle l'avait enlevé du rayon jeunesse. Éternelle question que de savoir où placer cet ouvrage ;)

Gwen essaie de se remettre un peu au dessin, chose qu'il n'avait pas fait depuis près de dix ans, époque où il faisait pas mal d'albums jeunesse, dont certains titres avec Velhmann justement.

Il est par ailleurs sur un projet BD qui fait très « portrait de famille » : un ancêtre qui était dans l'armée française, qui est passé dans le rang des autrichiens pour finir pacha chez les turcs. Bonneval Pacha !
Une histoire alléchante dont il s'est juste rendu compte qu'il ne pouvait pas passer à côté avec le métier qu'il fait. Le résultat d'ici quelques mois peut-être... en attendant, il va falloir patienter.

Et avec tout ça, je n'ai pas parlé du dessin en lui-même.
S'il y a une scène que j'ai vraiment adoré dans l'album, c'est le passage ou Elijah notre héros immortel se met à danser. Là, il éblouit la scène de son énergie débordante. J'ai voulu voir Elijah danser donc, alors Gwen nous l'a gentiment animé de sa fougue habituelle, et a même ajouté deux autres personnages se désarticulant avec lui.
Dans un monde ou le transformisme est de rigueur, peut-on prétendre que l'humanoïde du centre est un pigeon ?

Commenter cette dédicace

Derniers jours d'un immortel (Les)

Dieu en personne Manc-Antoine Mathieu

37ème festival d'Angoulême - Du 28 au 31 Janvier 2010

Aussi longtemps après le festival, j'ai un peu de mal à me rappeler la rencontre en elle même avec Marc-Antoine Mathieu, tant le souvenir qu'il me reste est plutôt lié à l'attente qu'à la dédicace en elle même.

Je me rappelle plus combien de temps on a attendu... je dirais environ 2h, avant qu'il n'arrive au stand Delcourt. À l'ouverture de la bulle le matin à 10h, voilà qui met de bonne humeur pour la journée je dois dire. Mais bon, il y avait là quelques personnes avec qui on a pu blaguer en attendant.

En fait, attendre 2 ou 3 heures pour une dédicace n'est pas si incroyable en soit, surtout à Angoulême. Mais attendre que l'auteur arrive, avec toutes les interrogations liées au fait qu'il va venir ou pas, c'est plus embêtant. Et ce n'est pas sans me rappeler la douloureuse attente d'Alberto Varanda lors de ma première dédicace de lui sur Elixirs. En moins long quand même (8h ^^).

Passons à la dédicace : Dieu évidemment.
Et comme dans l'album on ne voit pas son visage, toujours soigneusement tourné ou caché, le dessin ne le fait pas non plus apparaître. Il est ainsi vu de dos, sur son nuage de bulles !

Et vous, Dieu, vous le verriez comment ? :)

Commenter cette dédicace

Dieu en personne

Dieu Singe (Le) Jian Yi

7ème édition des Bulles en Hauts de Garonne - Floirac - 29 et 30 Mars 2008

Tiens, ça à l'air sympa comme BD. Morvan, encore lui... et des chinois cette fois, on continue dans l'innovation.
N'empêche que ... c'est pas mal graphiquement quand même, que ce soit "Le Dieu Singe" ou "Au bord de l'eau", bien que dans des styles très différents.
Et puis ... les dessinateurs sont venus exprès pour le festival, et en plus ils dessinent super bien (surtout celui du "Dieu Singe"), pourquoi se priver !

Bon, parler à un chinois qui parle pas français, et en ayant un accent anglais à couper au couteau, c'est assez folklorique, voire presque ridicule. Mais bon, avec force et témérité, on arrive quand même à plus ou moins s'exprimer !
J'ai voulu savoir leur point de vue par rapport à la parution des BD en chine, du fait que les sorties étaient contrôlées, et réduites. Mais ils n'ont pas l'air de se rendre compte du fonctionnement. Eux, disent que les bande-dessinées sont rares, parce qu'elles sont chères. Alors qu'elles seraient certainement moins chère si on les trouvaient à moindre coût, parce que plus de gens pourraient se permettre des les acheter ! Ah .. la révolution culturelle qu'ils disaient ^^
A les entendre, pas de marché noir, pas non plus de contrôles si poussés que ça, c'est pas si compliqué que les gens du pavillon chinois d'Angoulème le laissaient entendre. Cependant, eux, ils sont chinois, et j'ai plutôt tendance à croire qu'ils sont manipulés par le système et bien naïf de ce qui se passe vraiment, en attestent les événements liés à leur pays d'origine en ce moment.
J'ai pas osé parler des tibétains tiens ;)

Pour la dédicace, c'est le roi singe en personne : Sun Wukong. Vous trouvez pas qu'il y a une ressemblance avec ... Cosmo... Cosmo ..... Cosmocats !? :)

Commenter cette dédicace

Dieu Singe (Le)

Donjon Zénith Lewis Trondheim

38ème festival d'Angoulême - Du 27 au 30 janvier 2011

Lewis Trondheim était annoncé sur le stand Delcourt pour le festival, mais avec "horaire surprise". Bon, pourquoi pas... du coup on a toujours gardé dans le sac le tome 1 de Donjon Zénith au cas où. Bien nous en a pris : non seulement il était là à un moment où on y était aussi, mais en plus de ça il n'y avait pas grand monde.

Nous lui avons demandé un dessin de Marvin, l'excellent dragon végétarien au code d'honneur nullissime, avec un pigeon bien sûr. Trondheim nous a alors dit :
" Tongdeum ? "
Moi qui n'avait lu que le tome 1 de la série, ça ne m'inspirait pas grand chose. Badelel peut-être, mais c'était lointain comme souvenir dans ce cas. Toujours est-il que... bah pourquoi pas (puisqu'il était inspiré).

Le temps de le féliciter pour Omni-Visibilis, sa nouvelle BD nominée en sélection officielle pour le festival, et que nous avons adorée, il esquissait les premières formes de Marvin et bien entendu, le pigeon, décomposé par les puissantes flammes du dragon.
La surprise vient à la fin, alors qu'il a déjà signé la dédicace et qu'on croit alors que c'est terminé. Il prend le briquet et enflamme la dédicace.
Mais, mais, qu'est-ce qu'il fait là ? Mais il est fou !
Sous nos yeux médusés, la BD prenait feu. Merde, nous qui prenons toujours grand soin de nos albums !
Et hop, quand la page est suffisamment brûlée à son goût, il referme l'album d'un claquement sec. Cette fois la dédicace est terminée.

Alfred (Je ne mourrai pas gibier, Pourquoi j'ai tué Pierre), qui était à côté, a voulu voir ce que ça donnait, alors on a rouvert l'album avec lui. Du coup on en a vite profité pour prendre des photos avant que l'effet ne parte en cendres !

Commenter cette dédicace

Donjon Zénith

Druides (Les) Jacques Lamontagne

33ème festival d'Angoulême - Du 26 au 29 Janvier 2006

Jacques Lamontagne vient de loin. Il est en effet Québécois, et est heureux d'être présent au festival. Et je dois avouer que les fans eux aussi étaient très heureux de le rencontrer, moi en premier. C'est quelqu'un de très sympa, et qui prends son temps pour faire de superbes dessins (en atteste celui-ci, mais également les albums eux-mêmes).

J'ai appris sur son blog (http://lamontagne.over-blog.net) qu'il avait hâte d'être présent à Angoulême 2007, mais qu'il avait peur de l'avion ... comme je le comprends :D

Ghââââââ....[bave]

Commenter cette dédicace

Druides (Les)

34ème festival d'Angoulême - Du 25 au 28 Janvier 2007

Cela m'a fait très plaisir de retrouver Jacques Lamontagne cette année encore. J'avais visité son blog quelques jours avant et je savais qu'il avait également hâte de rencontrer ses fans.
D'ailleurs, en me voyant il annonça un "Toi aussi je t'ai vu l'an dernier non ?"
Quelle mémoire :)

En parlant un peu avec lui, on a évoqué la dédicace de l'année passée, sous le feu des projecteurs et des lumières changeantes, comment il avait vécu le passage de Patrick Bruel, etc ... c'était marrant d'avoir la vision d'un auteur sur le stand, et d'en rire finalement. D'ailleurs, il disait avoir vu des dessins de lui d'Angoulême 2006 et trouvait qu'ils tiraient tous un peu dans les tons verdâtres, du fait de l'éclairage peu favorable à l'utilisation des aquarelles. Je lui ai dit de venir voir la sienne ici, j'espère qu'il laissera une petite trace de son passage ;)

Quand on a abordé le sujet de l'avion, un de ses collègues dessinateurs le chambrait un peu sur les bienfaits du gilet de sauvetage et autres futilités des voyages en haute altitude, insistant sur le fait que les avions n'étaient seulement le moyen de transport le plus sûr que parce que les statistiques ne prenaient en compte que la distance parcourue ... alors qu'il y aurait plus d'accidents au nombre de vol que n'importe quel autre moyen de locomotion.
Voilà qui va rassurer notre ami pour ses prochains vols ;)

Concernant la dédicace, toujours dans mon soucis d'originalité, j'ai demandé la princesse Malgven en train de sombrer dans les eaux glaciales de l'océan, après la naissance de sa fille. Une sorte de dernière image, un dernier adieu à celle qui fut un personnage prédominant dans l'histoire du tome 2.
Merci à Jacques Lamontagne d'avoir donné vie à cette scène :)

Très très très chouette. L'idée aussi d'ailleurs.
La récupération de la légende de la cité d'Ys (qui ne me perturbe pas outre mesure, mais bon, j'ai rien appris dans cette BD quasiment) est oubliée dans cette fraction de seconde suspendue dans l'éternité (wouah ! je me mets à la poésie, moâ !...)
Merci à notre illustre visiteur d'avoir accepté de dessiner cette mise en scène...

(voilà, j'ai fait un peu plus d'efforts que pour le commentaire de la précédente... 'faisait vraiment pitié ;) )

Commenter cette dédicace
Voir les commentaires existants (1)


Druides (Les)

35ème festival d'Angoulême - Du 24 au 27 Janvier 2008

Quel monde ! Décidément Jacques, tu es de plus en plus célèbre :)
Arrivée à 10h, à l'ouverture, et passage à 14h, longue attente mais comme d'habitude, le résultat vaut largement le déplacement.
(Si en plus tu te souviens de moi, des précédentes rencontres, et du site internet en plus, que demander de mieux ^^).

Cette année, Jacques Lamontagne n'a pas eu le droit à la neige, pour la première fois en 3 ans, mais Angoulême lui a encore réservé une surprise : la perte de ses bagages durant le voyage. Du coup il a fallu faire du shopping, heureusement, c'était les soldes !

J'ai eu l'immense chance de tenir entre mes mains l'original de son prochain dessin à paraître dans "les filles de Soleil", c'est vraiment superbe, et encore plus quand on le voit d'aussi près, les traits, la peinture....

Revenons à la dédicace : Ici une représentation d'un des mystérieux moines encapuchonnés, et du pigeon qui veille depuis sa branche ^^. Un goût profondément marqué pour les choses cachées et mystérieuses, encore une fois, on ne voit jamais leur visage à ces moines, et moi ça me plaît :P

A bientôt Jacques, et bon retour !

Commenter cette dédicace

Druides (Les)

36ème festival d'Angoulême - Du 29 janvier au 01 février 2009

10h00 : On a commencé l'attente dès l'ouverture, Jacques est à son poste, comme toujours très ponctuel.
12h15 : Distribution de tickets pour 17h.
17h00 : Jacques arrive mais il y a quelqu'un qui dédicace encore à la place qu'il doit prendre.
17h30 : Jacques s'impatiente et fait savoir à l'auteur précédent qu'il est très en retard. Celui-ci s'active et termine.
18h00 : J'avais ma dédicace ^^

C'est qu'il est renommé et courtisé Jacques Lamontagne. Il a maintenant beaucoup de fans et il devient vraiment difficile de le rencontrer le temps d'un dessin. Mais, c'est toujours un grand plaisir.
Habituellement, il lui arrive toujours un pépin pour sa venue au festival, je lui ai donc demandé si tout allait bien cette fois-ci : pas de problème d'avions, de bagages perdus, etc... Eh bien cette fois sa femme devait partir avec lui, mais il a finalement dû la quitter à l'aéroport, le cœur gros car elle a été prise de panique juste au moment d'embarquer. Je savais déjà que Jacques prenait l'avion non sans appréhension (une anxiété que nous semblons avoir en commun), mais je ne savais pas que sa femme le vivait encore plus mal. J'ose espérer, maintenant que le festival est bel et bien terminé, que tout est rentré dans l'ordre et qu'il a pu la retrouver à bon port :)

Mais revenons à la rencontre à proprement parler. Je voyais que les gens demandaient quasiment tout le temps le dessin d'une femme, le plus souvent Dahud évidemment. La personne devant moi faisait la queue pour son mari qui devait certainement "bien" connaître la BD, puisqu'il voulait "la fille dénudée" ^^.
J'ai donc décidé de prendre le contre-pied et de demander à Jacques une dédicace de Tac, un être fae qui apparaît dans la Ronde des Géants et qui a un comportement particulièrement étrange.

En ce qui concerne ses projets, il travaille évidemment sur le tome 5 des Druides (qui réserve quelques surprises à en voir les previews qu'il lance sur son blog... Dahud ?!?), mais pas seulement : il a également signé chez Quadrant (il reste dans le même boîte quand même, puisque Quadrant fait maintenant parti de Soleil) pour un nouveau projet en tant que dessinateur. Une histoire dans le Paris du 19ème siècle avec une intrigue "à la Conan Doyle".
Et bien sûr il travaille aussi sur le scénario des tomes 2 et 3 de Yuna, avec Ma Yi au graphisme.

En partant, on convient déjà à notre prochain rendez-vous :
" A l'année prochaine ! "

Commenter cette dédicace

Druides (Les)