Accueil
Nos Bande Dessinées
Nos Mangas
Nos albums
Nos artbooks
Nos dédicaces
Nos dessins à nous :)
Nos sites préférés
Laissez-nous un message !
Nous contacter
Aidons nos librairies indépendantes

Publications BD
Publications Manga
  Administration
Titre : Auteur : Festival ou année :

Séries par ordre alphabétique: -  A -  B -  C -  D -  E -  F -  G -  H -  I -  J -  K -  L -  M -  N -  O -  P -  Q -  R -  S -  T -  U -  V -  W -  Y - 

En rouge les commentaires de Lunch et en bleu ceux de Badelel.
Bakemono Jean-Luc Sala

34ème festival d'Angoulême - Du 25 au 28 Janvier 2007

Jean-Luc Sala est vraiment sympathique, mais je laisse le soin à Angélique de commenter sa discution avec lui pour l'anecdote :P
Concernant la dédicace en elle-même, j'avais demandé dans un premier temps le Tengu en pleine mutation, mais c'était un peu compliqué et il n'avait aucune idée de ce à quoi ça pourrait ressembler, et ne préférait pas s'y risquer.
Mon second choix s'est donc porté sur le dragon Mei-Long, qu'on ne voit qu'à la fin. Je trouve son design particulièrement réussi dans la bande dessinée.
Le dessin fait lors du festival est quant-à lui un peu moins bon que les dédicaces précédentes, mais il devait avoir un peu plus l'habitude de signer des Tengu ou l'une de ses disciples :)
En prime du dessin, Jean-Luc Sala remettait un ex-libris réalisé pour Hobby Folie souhaitant ses voeux pour l'année 2007.

Pour cette session Angoulême 2007, j'étais en quête d'un auteur à faire intervenir à la bibliothèque de Lacanau. J'avais déjà été refoulée par plusieurs auteurs dont j'avais plus ou moins anticipé la réponse, mais Christelle m'avait dit : "Va voir Sala, il est Bordelais, ça fait moins de frais, et je suis sûre qu'il serait partant". Ca tombe bien, je voulais aussi que le travail de l'auteur soit accessible aux ados, donc nickel !
J'arrive davant Sala, ayant bien pris soin de sortir mon badge professionnel (ça en jette ;) ) et avant que je n'ai eu le temps d'ouvrir la bouche...
- Bibliothèque de Lacanau ? C'était bien la peine de venir jusqu'ici, je suis de Bordeaux !
- Ben... justement je...
- Ah vous voulez que j'intervienne en bibliothèque ? Super, j'adore, je reviens justement d'un truc dans un bar à Vendays... Ce serait quel type d'intervention ?
- Ben expliquer au public la démarche d'écriture d'une bande dessinée, etc.
-Aaah génial, j'adore. C'est sympa les dédicaces, mais rencontrer les gens comme ça je préfère, j'ai plein de trucs à apporter pour montrer les étapes de réalisation, tiens regardez, j'ai ça
etc, etc, etc.

Je vous passe la suite, il m'a laissé parler un peu plus alors forcément, c'est moins intéressant ;)
N'empêche, merci M. Sala pour le coup de main. Faire le tour des auteurs quand on est aussi timide que moi, ce n'est vraiment pas facile...

Commenter cette dédicace

Bakemono

1er festival "Perles de BD" du Teich - 29 novembre 2008

Vu que nous avions plusieurs fois oublié d'emmener notre deuxième tome de Bakemono dans les festivals où Jean-Luc Sala dédicaçait, on a fait le déplacement au Teich pour ce premier festival uniquement pour lui.
D'ailleurs je ne sais même pas s'ils en ont fait un autre depuis, c'était tout petit ^^

Et comme il n'y avait pas grand monde, il a mis de côté le dessin qu'il était en train de faire pour un organisateur afin de discuter avec nous et de dédicacer notre album.
On est resté pas mal de temps à bavasser ensemble, et la dédicace s'en ressent. Voilà donc un superbe nécromant qui a la classe sur son beau dragon ! Bien qu'il soit un personnage important, une sorte d'éminence grise derrière celui qui se fait appeler l'Empereur Noir, je n'ai pas trouvé son nom dans la série. Il faudra que je demande ça à Jean-Luc à l'occasion ^^

Commenter cette dédicace

Bakemono

Bêtises de Xinophixerox Tony Sandoval

38ème festival d'Angoulême - Du 27 au 30 janvier 2011

Je venais voir Tony Sandoval pour un dessin sur Le cadavre et le sofa, et pendant que je me faisait dédicacer l'album il me dit " Tu n'as pas vu mon dernier album ? [...] De quoi ça parle ?... ahah ! "
Bref, fan de l'auteur que je suis, je suis allé acheter l'album dans le stand juste derrière et j'ai refait la queue pour lui en reparler. C'était pas bien long du coup j'ai pas vraiment eu le temps de lire le contenu (je me suis rattrapé depuis), et j'ai eu le droit à un petit dessin de Xinophixerox lui-même (je me suis entrainé hier pour l'écrire, alors ça va, je trouve que l'exercice n'est pas si compliqué).

Commenter cette dédicace

Bêtises de Xinophixerox

Bibite à Bon Dieu (La) Guillaume Bouzard

Escale du Livre - Bordeaux - 11ème édition - Du 5 au 7 avril 2013

Conseillé par Choco, recommandé par Jérôme d'Aviau, il était impossible que je passe à côté de la bibite à Bon Dieu (en tout bien tout honneur évidemment).
Guillaume Bouzard m'a par ailleurs affirmé que j'avais des amis de très bon goût. Merci !

Nous nous sommes rencontrés un peu en coup de vent, car nous étions sur le départ de ces Escales du livre version 2013, et la petite nous faisait comprendre qu'il était temps de partir.
L'œil observateur, (Le père) Guillaume Bouzard jetait des regards autour de lui pour vérifier qu'aucun enfant n'allait regarder ce qu'il allait bientôt dessiner. Il faut dire que ses personnages ne sont pas farouches.

Ici donc le fameux Père Guillaume. Arrivé pour un remplacement, on peut dire qu'il est pas venu pour rien. D'apparence timide au départ, le pauvre ne sait pas trop ce qui lui arrive. Ce à quoi l'auteur répond (et il a raison) :
« Tu verras, il se déniaise très vite ! »

Commenter cette dédicace

Bibite à Bon Dieu (La)

Billy Brouillard Guillaume Bianco

37ème festival d'Angoulême - Du 28 au 31 Janvier 2010

C'est un peu ce que j'appelle une dédicace galère...
Je me disais le jeudi, premier jour du festival, que j'aurais ma chance avec cet auteur pour son livre cité dans la sélection officielle Billy Brouillard. Mais... non en fait. Du monde... beaucoup de monde. Mais je vais comparer ça à une boulangerie ou une pizzeria, s'il n'y a personne, c'est que c'est pas exceptionnellement bon. Donc... si je n'avais pas encore lu l'album, je supposais quand même avoir fait une bonne acquisition.

Bref, trop de monde, mais je fais la queue quand même. Dommage pour moi, j'ai eu un ticket... pour le samedi, l'horreur ! Parce que Guillaume Bianco ne dédicaçait pas le vendredi, je me retrouvais le pire jour sur le stand Soleil.
Et ce que je craignais arriva, les tickets n'avaient pas le moindre intérêt, puisque d'autres personnes étaient venues aussi et ne laissaient pas leur place. Je les comprends un peu remarque, hein, un ticket datant de deux jours...
Donc il ne restait plus qu'une chose à faire : prendre son mal en patience. Et ce fut long ! Heureusement, il y avait dans la file quelques personnes sympas, et on a pu discuter un peu : Tallulah et sa copine qui fréquentaient tout comme moi Oscar Hibou, Driss le cuisinier sur La Rochelle et qui m'a bien donné envie de manger (et de sortir de là vite fait pour ça ^^), et Anne la future pilote de ligne.

Pour le dessin, j'ai demandé à Guillaume Bianco la Princesse de la flaque d'eau. Elle apparaît rapidement dans l'album, avec sa peau de parapluie en guise de robe et sa couronne d'escargots.

J'en ai profité pour lui demander comment cela marchait pour les sélections. Et il m'a confirmé que c'était l'éditeur qui faisait le choix des BD à proposer au jury. C'est donc Soleil qui a décidé de propulser cet excellent album sur le devant de la scène. On peut dire qu'il a vu juste, parce que Billy Brouillard, même s'il n'a rien gagné à Angoulême, aurait pu être primé avec son côté Burtonnien, comme il l'a été ailleurs.

Commenter cette dédicace

Billy Brouillard

Blacksad Juanjo Guarnido

34ème festival d'Angoulême - Du 25 au 28 Janvier 2007

Qui a dit que Juanjo Guarnido était innaccessible ? Moi qui pensait qu'il fallait braver le froid dès 3 heures du matin en compagnie d'autres inconscients pour avoir le privilège de rencontrer Juanjo Guarnido !
Non, il y avait pour ce festival une scéance de tirage au sort, et bien qu'il y ait eu beaucoup de monde, nous avons réussi en obtenir un ticket, synonyme de dédicace.
Bien qu'espagnol, il parle très bien le français. Il a eu un excellent prof comme il le dit si bien.

Au moment de présenter ma BD, il voit le tirage de tête du tome 3 et dit:
Waouh, tu as dépensé tout cet argent ?
... je me suis rappelé le prix, effectivement ça fait beaucoup, mais bon, un petit plaisir de temps en temps ça fait pas de mal :)

Au départ, j'avais plusieurs idées loufoques à proposer pour le dessin. La première était de savoir s'il avait réfléchi à une caricature animale pour lui. Comme je pouvais m'en doûter, il a refusé :P Dommage ;)
Pour mon dessin, je souhaitais le personnage de Weekly, et j'ai toujours eu dans l'idée de le voir sale. Je savais pas trop comment le représenter mais Juanjo Guarnido l'a fait pour moi.

"C'est le premier Weekly que je fais de plein pied, mais comme c'est le tirage de tête ..."
^^ je me suis dit à ce moment là que j'avais bien fait de l'emmener avec moi, tout bien protégé qu'il était.

Le dessin de Weekly s'achève donc avec des signes d'odeur nauséabonde distinctifs, accompagnés d'un pigeon, pour la miss ;)

L'est pas beau ?
Merci Juanjo ^^

Plus exactement, c'était son premier Weekly de plein pied sur son premier tirage de tête du tome 3...

Et puis il y a eu la discussion avec la minette de Dargaud, celle qui en arrivant pour nous faire faire le tirage au sort, nous a sorti son air le plus blasé possible. J'ai d'ailleurs apprécié l'organisation de Dargaud pour le tirage au sort : tous en rang, c'est elle qui annonçait le tour et qui faisait le tirage au sort. Au moins, c'était clair !
Bref, au passage pour la dédicace, elle était là régulièrement pour réclamer les tickets. Guarnido qui lui fait "tu aimes être méchante, hein ?". Et c'est là qu'elle s'est enfin détendue. Au lieu du monstre blasé, on a vu sortir de la coquille une fille en fait super sympa qui se donnait une contenance. "Elle est là pour être méchante à notre place" nous a dit Guarnido.

Mais faut pas croire, la minette de Dargaud ne m'a pas plus frappé que l'auteur ou la dédicace, ça c'était juste pour l'anecdote.

Parce que sinon, il y a aussi le fait que Guarnido a été le deuxième auteur à me proposer de rajouter le pigeon... Dire qu'il y en a qui tirent la tête quand je le leur demande !
Guarnido : C'est pour ?
Jérôme : Jérôme
Guarnido : et la dame ? (Note d'angélique : grrrr pas la "dame" !!!!)
Angélique : Nonon, moi je ne veux mon nom sur les dédicaces que s'il y a un pigeon dessus !
Guarnido : Si ce n'est que ça...
Et du coup il a rajouté les odeurs, et s'il n'y a pas les fringues sales de Weekly trainant par terre que Jérôme avait demandé au départ, le pigeon donne une note tout à fait adaptée... ;)

Commenter cette dédicace
Voir les commentaires existants (1)


Blacksad

Blacksad Juanjo Guarnido et Juan Diaz Canales

38ème festival d'Angoulême - Du 27 au 30 janvier 2011

Une dédicace est avant tout un échange, une rencontre entre fan et auteur, un moment d'expression privilégié entre deux personnes.
Pourtant, cela ne se passe pas toujours très bien.
J'avais un excellent souvenir de notre dernière entrevue avec Juanjo Guarnido, quelqu'un de très gentil et qui m'avait fait un très très beau cadeau avec une dédicace de Weekly de plein pied.
Puisqu'une dédicace de Blacksad se fait toujours sur ticket, on essaie plus ou moins d'être présents et de tenter nos chance, c'est humain. Malheureusement, et j'insiste bien sur ce mot, les auteurs (puisque le scénariste était aussi associé lors de cette dédicace) ont voulu faire les choses en grand et prendre tout le monde. Rendez-vous compte : 120 dédicaces en 2h30 ! Faites le calcul, ça fait environ 48 secondes par dédicace...

Je veux bien comprendre que Juanjo Guarnido et Juan Diaz Canales soient des personnes très très gentilles et généreuses, qu'ils aient voulu satisfaire tout le monde, tous leurs fans. Mais en faisant ça ils n'ont malheureusement comblé personne : fans frustrés de ne pas avoir eu de "belle" dédicace (la même pour tout le monde) ou, me concernant, plutôt de n'avoir pas pu discuter vraiment avec les auteurs. Et surtout, auteurs éreintés par leur prestation, tendus et sous pression.
Personnellement je suis plus peiné pour eux que réellement frustré.

Du côté des nouvelles qu'on a pu glaner tout de même durant ce très court entretien :
- Un T5 de Blacksad est en cours de confection. Les auteurs feront ensuite une parenthèse, le temps que Juanjo Guarnido traite d'autres projets qui l'attendent. Une suite est plus ou moins envisagée, mais pas avant quelques années du coup (une durée de 5 ans à été évoquée).

Un grand merci aux deux auteurs pour leur dédicace respective de John Blacksad (Guarnido à gauche, Canales à droite). Toute mon amitié à eux, à qui je tire mon chapeau pour leur travail et leur très grande abnégation, et d'autant plus que je sais qu'ils ont fait du rab par rapport à leur créneau horaire pour finir (je suis même pas sûr qu'ils aient pas débordé sur le lendemain en annulant leur dédicace prévue).

Commenter cette dédicace

Blacksad

Bordeaux - Vengeance océane Jean-Michel Charpentier et Christian Oyarbide

Escale du Livre - Bordeaux - 2ème édition - Du 1er au 4 avril 2004

Au détours d'un couloir un stand, proposant un bel ouvrage titrant "Bordeaux". Comment ne pas l'ouvrir ? A l'intérieur, une histoire, mais aussi des illustrations magnifiques. Voilà qui m'a motivé a acheter ce livre.

Jean-Michel Charpentier était en plus présent sur l'escale, j'en ai donc profité pour faire dédicacer ce livre. Chose faite avec Luc et Marine, représentés ici sur ce beau dessin.

Commenter cette dédicace

Bordeaux - Vengeance océane