Accueil
Nos Bande Dessinées
Nos Mangas
Nos albums
Nos artbooks
Nos dédicaces
Nos dessins à nous :)
Nos sites préférés
Laissez-nous un message !
Nous contacter
Aidons nos librairies indépendantes

Publications BD
Publications Manga
  Administration
Titre : Auteur : Edition :

Séries par ordre alphabétique :
1 -  3 -  A -  B -  C -  D -  E -  F -  G -  H -  I -  J -  K -  L -  M -  N -  O -  P -  Q -  R -  S -  T -  U -  V -  W -  Y -  Z - 

En rouge les commentaires de Lunch et en bleu ceux de Badelel.
Pico Bogue Dominique Roques (s), Alexis Dormal (d) DARGAUD

Tome 1: "La vie et moi"

Chronique du 19/07/09

Pico est un petit garçon pas comme les autres, aux cheveux en bataille et à la répartie facile. Sa sœur Ana Ana n'est pas non plus en reste, prenant certainement une bonne partie de son inspiration de son grand frère. De quoi faire rapidement tourner les parents en bourrique.

Imaginez un instant qu'un gamin ait le niveau d'érudition d'un adulte, et qu'il ait la bêtise et la répartie des gamins. Voilà Pico !
Je dois avouer que je me suis bien régalé en lisant cette bande-dessinée, moi qui me prenait régulièrement des remontrances désobligeantes par mes parents : " Arrête de répondre ! " et qui faisait des concours de "celui qui a le dernier mot" au collège avec les potes. Ce Pico là, en plus de "répondre", il le fait bien, en posant des arguments bien amenés et de manière générale indémontables ^^.

J'ai particulièrement aimé les questionnements du gamin sur la vitesse de rotation de la terre, faisant des expériences avec les fourmis à plus petite échelle, ou encore la réflexion sur les ancêtres qui sont de plus en plus nombreux alors que le nombre d'hommes sur terre n'a cessé de croitre.
Et j'ai même appris l'étymologie de certains mots, tournés sur deux sketchs à l'humour dont le très bon : Enfant - "qui ne parle pas".

J'ai également beaucoup aimé le dessin d'Alexis Dormal (qui est en fait le fils de la scénariste, une affaire de famille même dans la "vraie vie"). Un graphisme qui fait penser aux petites aquarelles réalisées sur des carnets de croquis à la va-vite. C'est très léger et très agréable à la fois, un peu comme la BD en elle-même. Comme quoi le dessin est parfaitement adapté :)

15/01/12

Quelques traits plutôt simples, un peu d'aquarelle, une bouille rousse, une bouille blonde, et surtout, SURTOUT, beaucoup d'espièglerie. Voilà en quelques mots comment résumer Pico Bogue.

Pico et sa sœur Ana Ana sont deux enfants parfois plus adultes que les adultes. Un brin effrontés, pas mal attendrissants, souvent très philosophes, toujours très drôles, ils ont débarqué dans l'univers BD par la petite porte et y ont installé leur fameuse télé avec la ferme intention de rester là.

L'idée générale ne transcende aucun concept, c'est juste du strip, avec beaucoup de fraicheur, de coups fourrés, de mauvaises blagues et de mauvaise foi, et surtout une très grande intelligence.
Le dessin très personnel de Dormal fait preuve à la fois d'une grande simplicité et de beaucoup de recherche. Quant à ses aquarelles, elles sont très colorées et font plaisir aux yeux.

Souvent classée dans les univers jeunesse, elle a toute sa place dans les lectures des adultes. D'ailleurs plus chez les adultes que chez les enfants en fait. Pas qu'un enfant ne soit pas capable de la lire, mais elle fait appel à tout un tas de références typiquement adultes. Bref, personne ne s'ennuie en lisant Pico Bogue !

NB : J'ai failli me plier au jeu de Lunch d'ajouter des citations, mais en fait il y a tellement de bons sketchs là-dedans que je serais tombée dans l'illégalité en la recopiant intégralement. Du coup il n'y a pas cinquante solutions : courez vous la procurer chez votre libraire ou à la bibliothèque du coin.

EDIT : A la relecture je me rends compte que ma chro est bourrée de superlatifs. Je crois que ça en dit long sur la qualité de la BD... :)


Commenter cette BD

Tome 1: \\"La vie et moi\\"

Année d'édition
2008

Tome 2: "Situations critiques"

Chronique du 25/07/09

- Qu'est-ce qui te rend le plus heureuse ?
- Que je sois heureuse.
- Oui, d'accord, mais qu'est-ce qui te fait être heureuse ?
- Que tout le monde soit heureux.
- Et pourquoi, à ma première question, tu n'as pas directement répondu : "Que tout le monde soit heureux" ?
- Parce que moi d'abord.


Pico Bogue et sa sœur Ana Ana se livrent toujours à d'excellentes prouesses verbales, à donner des frissons à leurs parents à la répartie un peu moins facile.
Une nouvelle série de sketches se développe alors à nos yeux, toujours sous la formes de petits strips de quelques cases. Cette fois encore, c'est agréable à lire, mais j'ai quand même trouvé ce second opus un poil moins bon. C'est peut-être le côté original de l'album ? Le fait que ce ne soit plus "une découverte" peut-être ? La qualité des répliques d'une manière générale ? Je ne saurais vraiment dire.

Bon, je me répète, mais ça reste quand même très agréable à lire :)




Commenter cette BD
Voir les commentaires existants (2)


Tome 2: \\"Situations critiques\\"

Année d'édition
2009

Tome 3 : "Question d'équilibre"

Chronique du 08/01/11

À Jérôme !
C'est sur ces mots que commence l'album, dans les habituels remerciements des auteurs. Bon, ça ne s'adresse pas particulièrement à moi (c'est même certain) mais vu mon attachement aux répliques de Pico (je suis moi-même victime du syndrome, je peux pas m'empêcher de répondre), je prends quand même ça avec une petite pointe d'amusement :)

Moins d'un an après la sortie du tome 2, les aventures de Pico et Ana-Ana reviennent déjà. Et c'est toujours avec ce sentiment de légèreté qu'on aborde la lecture de ces albums, pleins de fraicheur et de piques de haute voltige.
Là encore, je n'ai pas été déçu.

Mes moments préférés ont quand même été les deux scènes de luge, pour lesquels je n'ai pas pu empêcher le fou-rire de partir.
Le concept du voyage dans le temps, c'est pas mal non plus :)
Bien entendu, avec la succession de gags toujours agencés sous la forme de petits strips, impossible de ne pas se faire plaisir.

À noter une grosse séquence sur le père Noël, avec Ana-Ana qui n'y crois plus et des adultes qui ne savent pas toujours par quel bout reprendre les choses en main. Les enfants grandissent...
La scène finale remet tout le monde d'accord avec une très jolie conclusion :)

Le tome 4 est par ailleurs paru en octobre 2010, il faudra que je rattrape mon retard à l'occasion... pourquoi pas à Angoulême ?




Commenter cette BD

Tome 3 : \\"Question d\\'équilibre\\"

Année d'édition
2009

Tome 4 : " Pico Love "

Chronique du 25/11/11

Les enfants grandissent, l'amour aussi. Viennent les questions de cœur, sur les processus de la vie. Tout se chamboule dans le petit monde et en toute innocence on se demande pourquoi.
Pico évolue. Il se pose des questions tout en gardant sa spontanéité si rafraichissante.

« _ Devinez quand j'ai été dans 2 endroits différents au même moment !
_ Jamais ! C'est pas possible !
_ Si ! Quand j'ai été spermatozoïde chez mon père et ovule chez ma mère ! Moi et moi, on aurait pu ne pas se rencontrer, dis donc ! »


Voilà un album de Pico Bogue que j'ai beaucoup apprécié. J'y ai retrouvé la fraicheur qui m'avait tant plu sur le premier opus, après des tomes 2 et 3 que j'avais jugés un peu moins prenants.
Ce n'est pas encore la saison des amourettes, mais Pico est en émoi et cherche à comprendre le pourquoi de cette attirance soudaine pour les filles, pourquoi il les regarde et qu'est-ce qu'il faudrait faire pour que ça fonctionne.
Une étape très attendrissante de la vie et un cheminement tout à fait normal dans l'émancipation d'un gamin, qui est ici abordé avec l'humour caractéristique du garçon.

À côté de ça se pose le problème du cursus scolaire...
Je me suis souvent demandé - et à plus forte raison maintenant, fort de ma nouvelle paternité - ce qu'il adviendrait de mes enfants à l'école s'ils s'amusaient à reproduire le schéma familial.
Je prends un malin plaisir à répondre, à envoyer des piques taquines à longueur de journée. C'est drôle, ça m'amuse... mais, sait-on jamais, est-ce que cela m'amusera toujours si ma fille décide de faire de même, et qui plus est à l'école.
Personnellement, j'étais timide étant petit. Mes mesquineries, je ne les clamais pas devant toute la classe... Pico, lui, n'hésite pas un seul instant, ce qui cause l'exaspération de ses professeurs et de ses parents. Sa scolarité est un échec et il collectionne les zéros, préférant répondre et rêver plutôt que de travailler et d'écouter.

« _ Bravo Pico ! Tu as 9 sur 10. Tu es content ?
_ Ben, j'avoue que j'ai un peu forcé le destin pour l'avoir, cette note.
_ Tu as triché ?
_ Ben oui. Travailler autant ce n'est pas du tout moi. »


Du coup, on en vient à se poser des questions nous aussi sur l'éducation des enfants...
Ah lala, je sens que ça va être une partie de plaisir tout ça ^^
En attendant, on peut toujours apprécier les vantardises du prodige :)

« _ Tu crois qu'autrefois on colonisait des pays pour leur faire du bien ?
_ Non. Plutôt pour exploiter leurs richesses.
_ C'est comme moi. L'école me colonise pour que le pays exploite mes richesses. Ils en ont pas encore trouvé. »


Et rassurez-vous, puisque c'est de famille, sa sœur Ana Ana n'est pas en reste...

« C'est une arnaque ! Sur la boîte, y'a écrit : "Spaghettis de blé complet". C'est pas complet ! Y'a que la tige. Pas l'épi ! »




Commenter cette BD

Tome 4 : \\" Pico Love \\"

Année d'édition
2010

Tome 5 : " Légère contrariété "

Chronique du 05/12/11

« _ Vous savez pourquoi on dit " dessiller les yeux " ?
_ Non.
_ Autrefois, pour dresser les faucons, on leur cousait les paupières... On passait un fil, avec une aiguille, dans les paupières du bas...
_ Quelle horreur !
_ ... Eh on nouait le fil au-dessus de la tête...
_ Bon ! Arrête !
_ ... Comme ça, le faucon voyait à peine. Et quand il était dressé, on lui dessillait les yeux en décousant les paupières.
_ Ça va ! Arrête !
_ Eh ben moi, que mes parents m'abandonnent pour les vacances, ça m'a dessillé les yeux sur eux. Je vois tous leurs défauts !
_ Leur défaut, c'est de pas t'avoir cousu la bouche. »


Après une année difficile sur le plan scolaire, ça y est, c'est les vacances ! C'est l'été, on peut faire du vélo avec les copains, farniente dans la piscine, profiter du soleil... mais bon, quand on est adolescent, les contrariétés se chassent mais demeurent !
Et là, les parents ont décidé de laisser leurs deux enfants seuls durant une semaine alors qu'ils vont prendre des vacances ailleurs sans eux. Évidemment, Pico et Ana Ana vivent très mal cet épisode et considèrent que leurs géniteurs les abandonnent...

Le cinquième album de Pico Bogue tout fraichement paru en ce mois de novembre, vient nous égayer de ses piques toujours aussi acerbes. Et pour le coup, les enfants - Pico en premier lieu - sont tranchants comme des lames.
Difficile est le métier de parent. Si je pense sincèrement que ma puce aura de la répartie, j'espère néanmoins qu'elle ne sera pas aussi méchante que Pico et sa sœur, qui je pense ne se rendent pas compte de la dureté leurs mots parfois.
Néanmoins, on se marre bien en lisant cette série qui demeure constante dans sa bonne dose d'humour véhiculée. La recette est la même et elle fonctionne à merveille. Les enfants grandissent et les sketchs sont toujours aussi piquants et drôles tome après tome. Et une série qui ne s'essouffle pas c'est la preuve d'une grande qualité !

« _ Debout ! Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt !
_ Je déteste les proverbes !
_ Ils ont un fond de vérité.
_ Comme : " On choisit ses amis, pas sa famille " ?
_ Ça, c'est méchant.
_ " Qui aime bien châtie bien. " »

15/01/12

J'ai lu le tome 5 juste après avoir relu le tome 1 (si si, c'est très très logique). On ne se rend pas toujours bien compte des évolutions à mesure des lectures, mais ma démarche (aussi curieuse puisse-t-elle paraître) permet de mettre en lumière une maturité évidente.

Le dessin de Dormal a gagné en finesse et en clarté. Alors que dans le tome 1, chaque trait est repassé plusieurs fois, il est maintenant plus direct et plus assuré. Les couleurs aussi, déjà pas mal vives, le sont encore plus à présent (il faut dire que là, en plus, ça se passe en été).

Quant au scénario de Roques, les petites tranches de vie des premiers tomes suivent maintenant un fil rouge ("nos parents nous abandonnent") et les parents sont bien moins victimes de ces enfants terribles. Eh oui, des parents qui se rebellent... On aura tout vu !

Et rassurez-vous, les réparties cinglantes n'ont pas perdu en qualité. Il est agréable de constater que cette série, qui avait séduit par sa fraicheur, a su se renouveler sans perdre son identité au bout de 5 tomes.


Commenter cette BD

Tome 5 : \\" Légère contrariété \\"

Année d'édition
2011