Accueil
Nos Bande Dessinées
Nos Mangas
Nos albums
Nos artbooks
Nos dédicaces
Nos dessins à nous :)
Nos sites préférés
Laissez-nous un message !
Nous contacter
Aidons nos librairies indépendantes

Publications BD
Publications Manga
  Administration
Titre : Auteur : Edition :

Séries par ordre alphabétique :
1 -  3 -  A -  B -  C -  D -  E -  F -  G -  H -  I -  J -  K -  L -  M -  N -  O -  P -  Q -  R -  S -  T -  U -  V -  W -  Y -  Z - 

En rouge les commentaires de Lunch et en bleu ceux de Badelel.
Garulfo Alain Ayroles (s), Bruno Maïorana (d), Thierry Leprévost (c) DELCOURT

Tome 1: "Livre premier" (édition intégrale)

Chronique du 21/12/08

Garulfo est une grenouille. Non ! Pas un de ces crapauds immondes, une admirable et pertinente grenouille, qui ne rêve que d'une seule chose : quitter sa mare et devenir un homme !
Un jour il fait la rencontre de Dame Héphylie se faisant raconter l'histoire d'une grenouille se transformant en prince lorsque la princesse l'embrasse. Il ne lui faut pas en entendre plus pour se rendre compte qu'il s'agit là de LA solution qu'il attend depuis toujours. Mais malgré une arrogante tentative, le miracle ne se produit pas. Qu'à cela ne tienne, il n'a plus qu'à trouver un fée qui exaucera son vœu !

Ayant eu cette bande-dessinée bien après sa parution, j'ai la version intégrale en deux tomes. Le livre premier est composé des tomes 1 et 2 de la série.
Et je ne peux que regretter de ne pas l'avoir lue plus tôt tellement elle est enjouée.
Je ne sais pas ce que j'ai préféré dedans, de la grenouille téméraire aux ambitions démesurées à l'improbable conte de fée revisité, en passant par les conversations hilarantes entre Fulbart le canard et Garulfo notre héro, les nombreuses méprises, les quiproquos, et les innombrables retournements de situation burlesques !
Et j'en passe bien évidemment... cette bande-dessinée est un chef d'œuvre comique dans un univers médiéval-féérique, parfaitement accompagné par les traits soignés et précis de Bruno Maïorana.

Chronique du 23/08/10

Dure vie que celle des grenouilles. Garulfo, grenouille mâle bien sous tous rapports, en fait les frais. Son rêve ? Devenir un homme, cette espèce révérée peuplée de nobles chevaliers et de belles dames. L'univers ? Celui des contes de fée, mais pas vraiment un conte enchanteur. Les princesses sont capricieuses, les chevaliers sont tout sauf preux, un roi au passé de coureur de jupon. Et parmi tous ces parvenus terriblement humains, Garulfo, innocente créature, découvre que les contes de fée ne le sont pour personne, grenouilles comprises.

La grande force de Garulfo, ou plus exactement du premier cycle, c'est cette confrontation entre les contes de fée et la réalité. Entre la perversité humaine et la dure loi de la nature, on préfèrera très vite la seconde. Il y a également l'innocence du héros qui teinte le tout d'un humour très particulier et donne ce ton complètement décalé. La chute ne se termine pas tout à fait sur un happy end, la sorcière donnant la mesure, détail franchement plaisant. Rien ne laisse espérer une suite, de quoi ravir les petits budgets.

Quant au dessin, il est à la fois simple et fouillé. Il souligne le côté fictif de l'histoire et s'accorde tout à fait avec le faste des cours royales. Quinze ans après la parution du premier tome, il ne s'est pas démodé, pas plus que le contenu lui-même, rapidement devenu un classique de la bande dessinée, à raison.


Commenter cette BD

Tome 1: \\"Livre premier\\" (édition intégrale)

Année d'édition
2003 (T1-1995) (T2-1996)

Tome 2: "Livre deuxième" (édition intégrale)

Chronique du 30/12/08

Le Prince Romuald est beau, riche et arrogant. Il ne ménage rien ni personne et ne se soucie que de sa propre personne. Mais la troisième "fée" sa marraine lui avait donné un don qui devrait découvrir lui-même lorsque le temps sera venu.
Pendant ce temps là une grenouille balbutiait avec son seul amour dans une mare bien paisible, puis elle se transforma en homme... à nouveau !

Le second "volet" des aventures de Garulfo en version intégrale reprend les tomes 3 à 6. Mais si l'histoire continue au moment où elle s'était terminée, la césure est parfaite et les deux premiers tomes peuvent amplement se lire seuls.
Mais ... ce serait bien dommage de s'arrêter là !

J'avoue que j'avais trouvé qu'il y avait un truc qui clochait avec Garulfo, mais si j'étais sur la bonne voie, jamais je n'aurais imaginé un scénario plus saugrenu et loufoque.
Je n'en dirais pas plus pour ne pas altérer le plaisir que pourrait avoir le lecteur en découvrant Garulfo suite à cette brève, néanmoins j'ai une nouvelle fois adoré ces aventures de cape et d'épée fantastiques et épiques mettant en scène cet admirable batracien transformé en homme qui n'a d'yeux que pour la paix et qui s'efforce de ranger ceux-ci dans le droit chemin.
Et ma foi, il se débrouille pas trop mal malgré tant de maladresses : c'est là tout son charme.

Des fous rires garantis, de la surprise, du mystère, des joutes, du spectacle, de la chevalerie, des retournements de situation dans tous les sens, des galanteries, des gaffes, des rencontres improbables, des quiproquos comiques et des transformations ... de la MAGIE !

A lire absolument (pourquoi ai-je autant attendu ? ^^)

Chronique du 23/08/10

Garulfo, la suite. Le Garulfo inversé du début donne une certaine satisfaction, mais je ne vous cache pas que ça prend rapidement un arrière goût de "on fait une suite mais en fait c'était pas prévu". Cette impression s'efface pourtant assez vite pour laisser place à une véritable originalité dans le scénario.

Avec ce second cycle arrivent de nouveaux personnages, notamment celui qui partage désormais la vedette avec notre charmante grenouille, j'ai nommé le Prince Romuald. Côté décalage, on n'est pas en reste : un prince charmant odieux, un petit Poucet reconverti en escroc-bandit-voleur-écuyer, un ogre sensible, un chat botté parvenu et prétentieux, un chevalier poltron, une nourrice pochetronne ou encore un chevalier noir pacifiste.

Le duo de choc Garulfo-Romuald donne véritablement un nouveau souffle à ce second cycle, multipliant les situations cocasses et les scènes burlesques. Difficile de rester insensible à la session "sponsor" façon "Juste prix".

Un bémol tout de même. J'avais aimé le happy end mesuré du premier cycle, mais cette fois, il est total voire inutile ou inefficace sur certains aspects.

En terme de dessin, j'ai apprécié une finesse grandissante dans les expressions des visages. Je suis littéralement tombée sous le charme de la princesse Héphylie dont Maïorana nous offre un panel grandissant et de plus en plus expressif d'attitudes.


Commenter cette BD

Tome 2: \\"Livre deuxième\\" (édition intégrale)

Année d'édition
2004 (T3-1997) (T4-1998) (T5-1999) (T6-2002)