Accueil
Nos Bande Dessinées
Nos Mangas
Nos albums
Nos artbooks
Nos dédicaces
Nos dessins à nous :)
Nos sites préférés
Laissez-nous un message !
Nous contacter
Aidons nos librairies indépendantes

Publications BD
Publications Manga
  Administration
Titre : Auteur : Edition :

Séries par ordre alphabétique :
1 -  3 -  A -  B -  C -  D -  E -  F -  G -  H -  I -  J -  K -  L -  M -  N -  O -  P -  Q -  R -  S -  T -  U -  V -  W -  Y -  Z - 

En rouge les commentaires de Lunch et en bleu ceux de Badelel.
Couleur de peau : miel Jung Sik Jun (s)(d) Quadrants

Tome 1

Chronique du 09/02/08

Jung Sik Jun est un petit enfant coréen, qui a été abandonné, et élevé dans un orphelinat, en attente d'une adoption. Nombre de Coréens subissent le même sort, certains partent pour les États-Unis], la France, ou la Suède, pour lui : ce sera la Belgique, en Wallonie...

Ce livre est en fait l'histoire autobiographique de l'enfance de Jung, qu'il décrit ici de manière décalée, en restant toujours positif et en imposant une dimension humoristique qui n'était pas évidente au vue de son adoption.
L'auteur a voulu nous dire ce qu'il pensait de son pays d'origine, des adoptions massives de Coréens dues au régime politique du pays, tout en gardant le sourire et en relatant son enfance loin du peuple qui l'a vu naître.

C'est un livre poignant et très intéressant, expliquant très pédagogiquement la situation de la Corée, ou encore plus sommairement le fonctionnement de la Belgique. On rit beaucoup tout en partageant l'intimité de l'auteur. C'est voulu, et c'est très bien fait.

L'auteur de Kwaidan change de style, autant narratif que dans le dessin, et nous surprend agréablement, avec cette BD au petit format sympathique.
On aime ou on aime pas, et on est très surpris de trouver ce livre chez Soleil, dans une nouvelle collection "Quadrants" nommée "Astrolabe". Mais peu importe : Couleur de peau miel est réellement une superbe bande-dessinée.

Chronique du 09/02/08

Couleur de peau : miel a quelque chose de déroutant. On a l'habitude de suivre Jung dans des histoires fantastiques japonisantes, et on le retrouve dans une autobiographie aux antipodes de ce que l'on connait de lui.

Déroutante aussi, car elle aborde des sujets plutôt difficiles avec un profond détachement alors qu'elles ont été vécues par l'auteur lui-même. "Profond détachement"... Le terme est même léger, il n'hésite pas à être sarcastique avec son propre passé.

Intéressant par ailleurs de découvrir des univers peu connus : la Corée du Sud de l'après-Guerre de Corée et l'expérience de l'adoption.


Commenter cette BD
Voir les commentaires existants (1)


Tome 1

Année d'édition
2007

Tome 2

Chronique du 23/02/10

Jung a maintenant 14 ans, il entre dans l'adolescence... une période difficile : en plus de devoir gérer les problèmes auxquels sont confrontés tous les enfants de son âge, il doit aussi trouver les réponses qu'il occulte depuis toujours...

Le tome deux repart là où le premier avait prit fin. Certains trouvent ce second opus plus gris, moins prenant, mais je préfère considérer le travail dans son intégralité... et ce même si je les ai lus avec quelques mois d'écart.
Certes, la dérision est toujours là, et sans elle on serait probablement noyé. Jung parvient à nous conter une période plus délicate, plus conflictuelle, tout en gardant la même pédagogie.

On se rend compte à quel point un adopté peut avoir des questionnements aux antipodes de ce qu'on a vécu, mais en plus de ceux qu'on a tous connus. Et il est très difficile de se mettre à leur place car on ne le sera jamais.
C'est en tout cas un très bel hommage à tous les adoptés et à tous les parents, qui ont adopté également.
Personnellement, même si je ne suis pas dans ce cas de figure, j'ai été très touché par ce double-album autobiographique de l'auteur. C'est quelqu'un que j'apprécie de part son dessin et son travail, et que j'ai également rencontré à plusieurs reprises lors de séances de dédicaces, avec sa femme Jee-Yun qui scénarise la plupart de ses albums. Et c'est vrai que ce n'est pas une question qui nous vient à l'esprit quand on lui parle, ses origines, toutes ces choses... je ne suis pas certain de lui en parler un jour, mais en tout cas j'espère qu'un jour il franchira le cap, et qu'il parviendra à renouer avec ses origines, et à retourner en Corée.

Au passage, j'ai beaucoup aimé le travail de son ami Raoul en page 90. Inspiration Dali, c'est certain, mais quelle imagination :)



Roaarrr Challenge
- Prix Région Centre - BD Boom 2008


Commenter cette BD

Tome 2

Année d'édition
2008