Accueil
Nos Bande Dessinées
Nos Mangas
Nos albums
Nos artbooks
Nos dédicaces
Nos dessins à nous :)
Nos sites préférés
Laissez-nous un message !
Nous contacter
Aidons nos librairies indépendantes

Publications BD
Publications Manga
  Administration
Titre : Auteur : Edition :

Séries par ordre alphabétique :
1 -  3 -  A -  B -  C -  D -  E -  F -  G -  H -  I -  J -  K -  L -  M -  N -  O -  P -  Q -  R -  S -  T -  U -  V -  W -  Y -  Z - 

En rouge les commentaires de Lunch et en bleu ceux de Badelel.
Anuki Frédéric Maupomé (s), Stéphane Sénégas (d) La Gouttière

Tome 1 : " La guerre des poules "

Chronique du 28/03/12

C'est sur le blog de Mo' que j'ai découvert Anuki. Son avis m'avait alors intrigué. Intrigué parce que la bande dessinée est muette tout d'abord, et qu'elle laisse libre cours à l'imaginaire, mais aussi parce que l'interprétation de l'histoire par son lutin n'avait pas la même saveur que la perception d'un adulte.
Le temps à passé, j'ai fini par tomber sur l'album en librairie, lors d'un festival BD. Je me suis souvenu de la chronique de Mo', des commentaires qui ont suivi, de la bonne impression que tout ça m'avait laissé, et je me suis laissé happé par la tentation. Voilà donc venu mon tour de vous dire ce que j'en pense.

Il est peu évident d'exprimer un récit, des sentiments, de narrer des situations, sans utiliser le moindre mot. Un exercice d'autant plus périlleux qu'il s'adresse à des enfants, ce qui demande encore plus de précision dans les traits, dans le traitement graphique. Le dessin doit absolument rester simple et expressif.
Stéphane Sénégas y parvient parfaitement, posant ses images sur un fond blanc, se permettant même de s'évader des cases par moment. Une sobriété qui assoie d'autant plus la narration et aide vraiment à faire des pauses pour la compréhension des plus petits.

Le récit de Frédéric Maupomé est lui aussi très simple : un petit indien dans un mauvais jour, le genre de jour où rien ne va, où tout dérape. Pour le consoler, on lui offre une insigne en forme d'oiseau. Le garçon joue alors avec, mais évidemment, quand rien ne va... rien ne va ! Les péripéties s'enchaînent alors. Heureusement que le petit homme n'a pas peur des poules :)
Une histoire courte comme tous les albums jeunesse et qui n'oublie pas de véhiculer une morale, pleine de bon sens et de partage.

J'ai beaucoup aimé la valeur didactique du bouquin. J'ai trouvé très sympa qu'un album puisse s'adresser aux enfants et qu'il puisse être lu sans assistance, que l'enfant sache lire ou pas d'ailleurs. Ma fille n'est pas encore en âge, mais j'aimerais vraiment tenter l'expérience, plus tard :)




Commenter cette BD
Voir les commentaires existants (7)


Tome 1 : \\" La guerre des poules \\"

Année d'édition
2011

Tome 2 : " La Révolte des castors "

Chronique du 22/08/12

Le duo d'auteurs Frédéric Maupomé et Stéphane Sénégas remettent ça avec le tome 2 d'Anuki.
La bande dessinée se passe toujours de texte mais reste toujours aussi intuitive et géniale pour un gamin, qui peut toujours se l'approprier sans aide extérieure. Un trésor d'inventivité que ne se lasseront pas les parents de mettre entre les mains de leurs enfants.

Pour autant, on peut quand même reprocher à Frédéric Maupomé de ne pas suffisamment renouveler sa recette. En effet, on retrouve exactement les mêmes acteurs, si ce n'est que les castors ont remplacé les poules et que le sujet de la course-poursuite n'est plus une insigne donnée en cadeau mais des mûres sur un buisson.
Des querelles d'enfants qui remettent tout de même une nouvelle fois en avant les joies du partage, non sans humour. Les castors ne se laissent pas faire et combinent d'ingéniosité pour rendre la pareille à Anuki, qui les a embêté pendant leurs travaux de construction : œil pour œil, dent pour dent (de castor).

Le dessin de Stéphane Sénégas, toujours aussi didactique, ne souffre d'aucun défaut de lecture. On passe aisément de case en case, ou d'image en image lorsqu'il n'y a pas de cases, à l'aide de pointillés gras indiquant le chemin pris par le petit indien. De même sur les points de vue d'ensemble, le regard d'Anuki est indiqué par le même procédé : tout est fait pour aider à la meilleur compréhension possible.

J'ai beaucoup aimé deux scènes en particulier, contrastant pas mal avec les autres illustrations de l'album, voire même avec le premier.
Il y a tout d'abord ce crayonné page 14, montrant les silhouettes des trois enfants jouant dans la forêt. Un dessin aéré qui marque comme une pause dans le scénario, comme un cliché qui restera des années plus tard le souvenir gravé de cette aventure dans leur mémoire.
Page 25 ensuite, j'ai vu dans ce plan « Anukiavélique » du petit indien comme un air de Shadoks. Il manque peut-être quelques notes de calculs et sûrement quelques bruitages, mais ça a quand même fait appel à ma nostalgie. Évidemment, comme tout bon plan qui se respecte, on était loin de penser qu'il allait fonctionner ^^

Une lecture que j'ai tenté de faire avec ma fille de 10 mois dans les bras. Pas évident... surtout qu'elle trouvait la couverture de l'album très à son goût. Pour avancer, y'a mieux :)

En bref, une recette qui fonctionne à merveille. Un nouveau récit plein de rebondissements et avec une vraie morale qui fait du bien et un humour un brin espiègle qu'on apprécie.


D'autres avis : Mo', Jérôme




Commenter cette BD
Voir les commentaires existants (4)


Tome 2 : " La Révolte des castors "

Année d'édition
2012