Accueil
Nos Bande Dessinées
Nos Mangas
Nos albums
Nos artbooks
Nos dédicaces
Nos dessins à nous :)
Nos sites préférés
Laissez-nous un message !
Nous contacter
Aidons nos librairies indépendantes

Publications BD
Publications Manga
  Administration
Titre : Auteur : Edition :

Séries par ordre alphabétique: -  A -  D -  P -  T -  W - 

En rouge les commentaires de Lunch et en bleu ceux de Badelel.
Temps des siestes (Le) Jimmy Beaulieu (s)(d) Les impressions nouvelles

Chronique du 03/07/12

Autant le dire en préambule : Le temps des siestes n'est pas vraiment une bande dessinée, ni vraiment un album. Si j'ai décidé de le classer dans la catégorie Artbook de ce site, c'est que je trouve que c'est le genre qui lui correspond le mieux.
Le temps des siestes est en fait un recueil d'images, lesquelles sont accompagnées d'un petit texte, en dessous. J'ai un moment cherché à reconstruire une histoire au fil des commentaires, que je pensais décousus mais formant potentiellement un tout. Non, le texte est uniquement là pour faire « parler » l'image, pour lui donner un sens... ou pas. J'ai eu cette impression souvent que le texte n'était pas approprié, qu'il en était presque catapulté là sans vraiment prendre vie. J'ai trouvé ça dommage car le principe de donner corps à un dessin me plaisait mais je lui ai trouvé un manque de profondeur. Peut-être aurait-il fallut pour cela une unité dans le ton du narrateur. Que cela corresponde vraiment à une seule et même personne qui se projette dans ses souvenirs comme s'il consultait un album photos.

Dans le même genre, je suis beaucoup plus admiratif du travail de Luis Royo. Comme Jimmy Beaulieu, il aime à dessiner des corps dévêtus, des femmes de préférence, mais l'espagnol parvient à captiver son lecteur par un texte qui, sans forcément être extraordinaire tout le temps, garde une certaine cohérence.

Graphiquement, Jimmy Beaulieu croque ces femmes avec beaucoup de charme, dans des scènes érotiques où la vulgarité n'a pas sa place. On y trouve surtout des femmes, souvent lesbiennes. Les hommes sont les grands absents de ce livre. Ils apparaissent un peu dans les 20 premières pages avant de sombrer dans l'oubli, jusqu'aux ultimes illustrations tout du moins.
On se retrouve dans la continuité de ce qu'on avait aperçu dans Comédie sentimentale pornographique. Quelques scènes auraient pu être tirées de cette excellente bande dessinée. Peut-être le sont-elles d'ailleurs, une autre Corrine, une autre Annie...
On peut néanmoins regretter certaines planches, pas forcément du même niveau graphique. Jimmy Beaulieu varie les styles et les techniques au fil des pages, Certaines illustrations sont réellement magnifiques, empreintes de charme et de poésie. D'autres m'ont laissé plus dubitatif. Mais globalement, l'album est plutôt bon, agréable, plaisant. Je pense d'ailleurs que je vais le feuilleter de nouveau, et me laisser porter par les images sans me focaliser sur le texte.

Un livre qui coûte 17,50 €. Un poil onéreux mais avec il est vrai un papier de qualité, ce qui donne encore plus de cachet aux dessins.
À réserver aux amateurs d'illustrations et/ou de belles femmes... Je pense qu'ils sont nombreux.
Je remercie Les impressions nouvelles pour cette lecture.



Commenter cet artbook



Année d'édition
2012