Accueil
Nos Bande Dessinées
Nos Mangas
Nos albums
Nos artbooks
Nos dédicaces
Nos dessins à nous :)
Nos sites préférés
Laissez-nous un message !
Nous contacter
Aidons nos librairies indépendantes

Publications BD
Publications Manga
  Administration
Archives 2012 :

30 décembre 2012 :

Par Champi sur k.bd :
« Toi, tu es parti pour y consacrer tout un livre !
_ Pas du tout ! »

Les faits donnèrent finalement tort à Philippe SQUARZONI : le réchauffement climatique et plus largement les questions environnementales, écologiques, économiques, politiques, sociales et démographiques ne pouvaient se résumer à un petit chapitre de Dol, son précédent ouvrage.
L'auteur n'avait pas encore terminé son bilan des ultralibérales années Chirac qu'il mettait déjà en route Saison Brune, un pavé (de 477 pages) dans la mare de la société de consommation dans laquelle nous pataugeons.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Saison brune dans son intégralité !

28 décembre 2012 :
L'heure des rétrospectives a sonnée. Voici donc notre liste des albums (16 au total) qui ont retenu notre attention en 2012.
Il ne s'agit pas forcément de titres parus en 2012 (il y en a quelques uns de 2011) mais ce sont nos plus gros coups de cœur lus en 2012 (dont un n'a pas encore de chronique en ligne mais elle viendra sous peu).
Les titres en question (par ordre alphabétique) :

Bonnes fêtes et bonne lecture ? :)

23 décembre 2012 :

Par Yvan sur k.bd :
Tout en s'excusant pour cette fin du monde ratée, pourtant annoncée longtemps à l'avance par nos amis Mayas, l'équipe de K.BD poursuit son thème post-apocalyptique en partant à la découverte d'une tribu primitive domiciliée dans la vaste dépression située entre la chaîne Cuba au nord, les monts Haït à l'est et les lointains contreforts du massif Jamaî. Alors que le gibier et la pluie se font rares et menacent la survie du clan, le « vieux », « celui-qui-sait » et qui porte le collier de vertèbres, symbole des ancêtres disparus, décide d'aller prier les dieux dans un lieu tenu secret. Tandis que tous s'inquiètent de ne pas le voir revenir, c'est Niourk, le seul enfant noir de la tribu, tenu à l'écart par sa différence, qui part à la recherche du vieux shaman... voyage qui l'emmènera au pied des vestiges d'une ancienne civilisation...

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de NiourK dans son intégralité !

20 décembre 2012 :

Voilà 4 jours que la triste nouvelle est tombée : le papa de C'est moi le plus fort (album récompensé en 2003) est mort... il n'avait que 54 ans.
Les hommages se succèdent de partout pour saluer l'ensemble de son œuvre... ici aussi.

16 décembre 2012 :

Par Mitchul sur k.bd :
Continuons notre périple vers la fin du monde avec une œuvre fondamentale, archétype du genre post-nuke (ou post-apocalyptique), un sous-genre de la science-fiction racontant la vie de survivants à une catastrophe ayant détruit la civilisation.
« Parfois utilisé simplement pour ses aspects ultra-violents, le post-apocalyptique repose sur un délicat équilibre entre une civilisation perdue et un chaos naissant. Il met en scène une confrontation de la réalité sociale (négociable, relative, corrompue, de servitude et dépassant l'échelle d'un seul homme) à la dure réalité physique (immédiate, intraitable, libre, individuelle). C'est à la fois la fin du monde et un nouveau départ. Une contradiction riche qui permet de développer un discours original sur le monde réel. »

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique d'Akira dans son intégralité !

9 décembre 2012 :

Par PaKa sur k.bd :
Dans le cadre sa thématique sur la fin du monde, KBD et son équipe vous proposent de revenir aujourd'hui sur la série phénomène Walking Dead.
Car bien avant d'être une série TV, un roman, ou même un jeu de plateau, Walking Dead est tout d'abord un comics, publié depuis 2005 aux USA, comptant déjà 16 tomes traduits en français, et s'inscrivant complétement dans notre thématique apocalyptique.
En effet, si notre planète n'a pas explosée ni n'a été ravagée par les eaux ou le feu, dans cette série, le monde tel que nous le connaissons est pourtant bel et bien révolu.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Walking Dead dans son intégralité !

3 décembre 2012 :

Le TOP BD du mois avec de belles entrées : l'enchanteur Alice au pays des singes, l'incontournable Rork et le magique Un printemps à Tchernobyl (dont vous lirez bientôt l'avis ici).
Peu de mouvements à part ça, et trois titres poussés vers la sortie (des habitués au yoyo si je puis dire) : Abélard, American Born Chinese et Les aventures de Michel Swing !
Retrouvez le TOP et son analyse complète sur le blog Les chroniques de l'invisible.

01. (=)Gaza 195619.17/20
02. (+1)Saison brune18.88/20Bientôt sur BenDis
03. (+1)Maus18.81/20Avis BenDis
04. (-2)Daytripper18.72/20Avis BenDis
05. (=)Le journal de mon père18.67/20Bientôt sur BenDis
06. (=)Habibi18.61/20Avis BenDis
07. (=)Persepolis18.55/20
08. (=)Asterios Polyp18.5/20Avis BenDis
09. (=)Idées noires18.5/20
10. (=)NonNonBâ18.5/20Avis BenDis
11. (N)Rork (série)18.5/20Avis BenDis
12. (N)Alice au pays des singes18.5/20Avis BenDis
13. (-2)Les derniers jours de Stefan Sweig18.33/20
14. (-2)Portugal18.3/20Avis BenDis
15. (-2)Tout seul18.29/20
16. (-2)Universal War One (série)18.27/20Avis BenDis
17. (-2)V Pour Vendetta18.22/20Avis BenDis
18. (-2)Urban (série)18.2/20Avis BenDis
19. (-2)Le Grand pouvoir du Chninkel18.19/20Avis BenDis
20. (-2)Le sommet des dieux (série)18.16/20
21. (-2)Les ignorants18.04/20
22. (-2)Quartier Lointain18.04/20Avis BenDis
23. (-2)Herakles (série)18.01/20Avis BenDis
24. (-2)Far Away18/20
25. (-2)Kililana song (série)18/20Avis BenDis
26. (N)Un printemps à Tchernobyl18/20Bientôt sur BenDis
27. (-3)Il était une fois en France (série)17.94/20
28. (+8)Le singe de Hartlepool17.88/20Bientôt sur BenDis
29. (-4)Les enfants de Jessica (série)17.88/20
30. (-4)Pinocchio17.85/20Avis BenDis
31. (-4)Gemma Bovery17.83/20
32. (-4)Pyongyang17.8/20
33. (-4)L'enfant cachée17.8/20
34. (-4)Azimut (série)17.75/20Avis BenDis
35. (-4)Une métamorphose irannienne17.75/20Avis BenDis
36. (-4)L'histoire des 3 Adolf (série)17.75/20Avis BenDis
37. (-4)Trois ombres17.69/20Avis BenDis
38. (-4)Holmes (série)17.69/20
39. (-4)Lorenzaccio17.67/20
40. (-3)Cerebus17.63/20Avis BenDis
41. (-3)Walking Dead (série)17.62/20
42. (-3)Lydie17.6/20
43. (-3)L'orchestre des doigts (série)17.5/20Avis BenDis
44. (-3)Manabe Shima17.5/20Bientôt sur BenDis
45. (-3)Alpha... directions17.5/20Avis BenDis
46. (-3)Un ciel radieux17.5/20
47. (-3)Anuki (série)17.5/20Avis BenDis
48. (-3)Les seigneurs de Bagdad17.5/20
49. (-3)La chronique des immortels (série)17.5/20Avis BenDis
50. (-3)Blankets17.44/20

2 décembre 2012 :

Par Zorg sur k.bd :
Ah ! Le joli mois de décembre qui arrive. Moi j'adore ce mois, les villes vont se parer de leurs habits de lumière, c'est le mois des cadeaux aussi bien sûr. Toutes ces petites têtes blondes qui découvriront une multitude de jouets au pied du sapin. Le sapin et cette odeur de résine qui embaume la maison. Et puis cette année, décembre sera exceptionnel pour toute la planète car selon une traduction douteuse d'un texte Maya (plus d'infos chez Lunch et Badelel), l'humanité va disparaître !

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique des Aventures de la fin du monde dans son intégralité !

25 novembre 2012 :

Par Badelel sur k.bd :
Alice, sa blonde chevelure, sa petite robe bleue à tablier blanc, son nœud dans les cheveux et ses souliers vernis... Inutile de faire les présentations ?
Mais ici, point de lapin blanc ni de reine de cœur. Du haut de sa branche esseulée, Alice est entourée d'arbres, de beaucoup d'arbres, et de singes de toutes espèces. C'est que la demoiselle est présentement en pleine jungle africaine, et si vous vous demandez pourquoi, éh bien elle aussi. C'est-à-dire qu'en prime, elle a un tout petit peu perdu la mémoire. Mais s'il y a une chose dont elle est sûre, c'est qu'elle ne se prénomme nullement Tarzan, ainsi que les primates velus qui l'entourent s'échinent à l'appeler.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique d'Alice au pays des singes dans son intégralité !

18 novembre 2012 :

Par Lunch sur k.bd :
Lorsqu'il est venu sur k.bd le temps de choisir les albums sur l'Afrique dans le cadre de notre thématique mensuelle, il m'a paru inconcevable de ne pas faire figurer Tintin au Congo. S'en sont suivies d'âpres discussions. Devait-on parler de cette œuvre-témoignage d'une époque ou privilégier des lectures plus contemporaines ?

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Tintin au Congo dans son intégralité !

11 novembre 2012 :

Par Badelel sur k.bd :
Ida, vieille fille trentenaire originaire de Bâle. Originaire... En fait, elle n'a quitté la douceur de son foyer et celle de ses couvertures que pour aller à l'exposition universelle de 1867 lorsqu'elle était enfant. Car si Ida est toujours vieille fille, c'est que la demoiselle est hypocondriaque et qu'elle a un sacré caractère.
Mais voilà que son médecin, après avoir tout essayé, décide un jour que c'est de l'air marin qu'il faut à Mlle Ida Von Erkentrud. Et la voilà qui se découvre, contre toute attente, l'âme voyageuse. De la Côte d'Azur, elle poursuit jusqu'en Espagne, puis Tanger. De là, en compagnie de la nymphomane Fortunée, on ne l'arrêtera plus : on ne pourra plus que la suivre dans ses aventures à l'assaut du continent africain.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique d'Ida dans son intégralité !

4 novembre 2012 :

Par OliV' sur k.bd :
L'hiver se rapproche et sur k.bd nous avons besoin de chaleur pour travailler. Alors pour cela nous avons organisé un voyage mensuel vers le plus vieux continent du monde : L'Afrique. Carrefour de tous les possibles, maelström de couleurs et de dialectes, l'Afrique est l'une des plus fascinantes énigmes sur terre. Formé de plusieurs peuples, enorgueilli de cultures multiples, regorgeant de richesses naturelles, le continent africain suscite tant de questions... Découvrez avec nous ses paysages magnifiques, ses diversités culturelles et ses clichés sidérants de beauté et de complexité. Autant d'expériences dans un voyage en deux parties. L'invitation commence avec la lecture de Kililana song par Benjamin Flao aux éditions Futuropolis.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Kililana song dans son intégralité !

2 novembre 2012 :
J'ai envie de te répondre, à toi qui est tombé sur BenDis en tapant dans ton moteur de recherche " acheter maillot de basket shohoku " (oui, ça m'arrive de temps en temps de regarder mes stats).
Sache que j'ai bien le maillot en question chez moi, parce que j'adore le manga d'Inoue d'une part, et que je joue au basket d'autre part. C'est vrai que ça claque quand même de le porter sur un terrain même si je n'ai pas le talent et la taille d'Hanamichi Sakuragi !
Pour le trouver, j'ai dû fouiller longtemps sur la toile... c'est finalement ebay qui m'a permi de l'acheter, chez quelqu'un qui le vendait à Singapour. Ça fait loin comme trajet, mais c'est introuvable en France alors un conseil : passe ta commande sur ebay ! :)

2 novembre 2012 :

Le Top de ce mois est un peu agité, et nous sommes en partie responsables sur BenDis, avec les rentrées d'Herakles et Kililana song qui sont, il est vrai, de véritables coups de cœur pour nous cette année.
Kililana song a par ailleurs été primé à Saint-Malo et c'est une juste récompense.
Deux autres titres rentrent dans le top : Lorenzaccio et Le singe de Hartlepool, que nous devrions bientôt chroniquer ici pour le dernier.
Du coup ça se bouscule un peu vers la sortie aussi, puisqu'on voit disparaître du Top des albums comme Le Tour des géants, La mort dans l'âme, En chemin elle rencontre, La vie de Bouddha et Tokyo Sanpo.
Retrouvez le TOP et son analyse complète sur le blog Les chroniques de l'invisible.

01. (=)Gaza 195619.17/20
02. (+4)Daytripper19/20Avis BenDis
03. (-1)Saison brune18.83/20
04. (-1)Maus18.81/20Avis BenDis
05. (-1)Le journal de mon père18.67/20Bientôt sur BenDis
06. (-1)Habibi18.61/20Avis BenDis
07. (=)Persepolis18.55/20
08. (+2)Asterios Polyp18.5/20Avis BenDis
09. (-1)Idées noires18.5/20
10. (-1)NonNonBâ18.5/20Avis BenDis
11. (=)Les derniers jours de Stefan Sweig18.33/20
12. (=)Portugal18.3/20Avis BenDis
13. (=)Tout seul18.29/20
14. (=)Universal War One (série)18.27/20Avis BenDis
15. (+1)V Pour Vendetta18.22/20Avis BenDis
16. (+1)Urban (série)18.2/20Avis BenDis
17. (-2)Le Grand pouvoir du Chninkel18.19/20Avis BenDis
18. (=)Le sommet des dieux (série)18.16/20
19. (=)Les ignorants18.04/20
20. (+2)Quartier Lointain18.04/20Avis BenDis
21. (N)Herakles (série)18.01/20Avis BenDis
22. (-2)Far Away18/20
23. (N)Kililana song (série)18/20Avis BenDis
24. (+1)Il était une fois en France (série)17.91/20
25. (-2)Les enfants de Jessica (série)17.88/20
26. (-2)Pinocchio17.85/20Avis BenDis
27. (+1)Gemma Bovery17.83/20
28. (-2)Pyongyang17.8/20
29. (-2)L'enfant cachée17.8/20
30. (+3)Azimut (série)17.75/20Avis BenDis
31. (=)Une métamorphose irannienne17.75/20Avis BenDis
32. (=)L'histoire des 3 Adolf (série)17.75/20Avis BenDis
33. (+1)Trois ombres17.69/20Avis BenDis
34. (-5)Holmes (série)17.69/20
35. (N)Lorenzaccio17.67/20
36. (N)Le singe de Hartlepool17.67/20Bientôt sur BenDis
37. (=)Cerebus17.63/20Avis BenDis
38. (-3)Walking Dead (série)17.62/20
39. (-1)Lydie17.6/20
40. (-1)L'orchestre des doigts (série)17.5/20Avis BenDis
41. (-1)Manabe Shima17.5/20Bientôt sur BenDis
42. (-1)Alpha... directions17.5/20Avis BenDis
43. (=)Un ciel radieux17.5/20
44. (=)Anuki (série)17.5/20Avis BenDis
45. (=)Les seigneurs de Bagdad17.5/20
46. (+1)La chronique des immortels (série)17.5/20Avis BenDis
47. (+1)Blankets17.44/20
48. (+1)Abélard (dyptique)17.4/20Avis BenDis
49. (+1)American Born Chinese17.38/20
50. (R)Les aventures de Michel Swing17.5/20Avis BenDis

28 Octobre 2012 :

Par David sur k.bd :
Cher amis, fidèles d'entre les fidèles, depuis le début de ce mois, nous nous réunissons chaque dimanche pour célébrer la bonne parole, la joie, l'allégresse, les petits anges et la sagesse... Et bien, planquez vos fesses, tout cela est terminé !
Cette semaine, le révérend Jesse Custer débarque... et il n'est pas content ! Depuis qu'un matin de messe, un être nommé Genesis est tombé du ciel pour fusionner avec lui - rasant au passage son église et l'ensemble de la communauté s'y trouvant - les problèmes se multiplient. En conséquence, il a décidé d'aller demander des comptes à celui qui a abandonné l'humanité... Dieu lui-même !

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Preacher dans son intégralité !

21 Octobre 2012 :

Par Mitchul sur k.bd :
Dieu peut-il être un héros de bande dessinée ? Le médium est-il adapté pour aborder la question divine ?
Pour l'équipe de K.BD, ces questions ne se posent pas. Le choix de ce thème n'a suscité aucun problème car, que l'on soit croyant ou pas, Dieu est un sujet universel, qui concerne tout le monde. Et la bande dessinée un art assez mature pour l'aborder de manière pertinente.
Nous nous imposons à chaque fois de retenir une œuvre franco-belge, un comics et un manga. De ce fait, nous ne serons pas surpris de constater que les religions monothéistes sont abordées par des auteurs occidentaux, le bouddhisme par un mangaka (en l'occurrence LE maître).
Le choix s'est avéré difficile, vu la quantité d'auteurs ayant abordé le religieux dans leurs albums, mais en même temps très simple, sachant que peu de grandes œuvres sont sorties sur le sujet.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique du Grand pouvoir du Chninkel dans son intégralité !

15 Octobre 2012 :
Wow, génial, une babiole FesseBouc !
Faut aller avec son temps : vous pouvez maintenant parler de BenDis en cliquant sur le petit boutton à droite des dernières chroniques !
Mais comme on peut pas tout avoir et que ça ne fonctionne pas comme on le voudrait, on ne peut partager que la page d'accueil. Mais on s'en fout chez nous : Partagez autant qu'il vous plaira !

14 Octobre 2012 :

Par OliV' sur k.bd :
La religion définie par Cicéron, c'est : « le fait de s'occuper d'une nature supérieure que l'on appelle divine et de lui rendre un culte ». Et la religion dans la bande dessinée, ce n'est pas que du style franco-belge comme nous l'avons entr'aperçu dimanche dernier avec Dieu en personne de Marc-Antoine Mathieu ; la religion dans la BD, c'est aussi du manga avec l'œuvre d'Osamu Tezuka, La vie de Bouddha.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de La vie de Bouddha dans son intégralité !

7 Octobre 2012 :

Par Champi sur k.bd :
Après le thème « la vie ordinaire » retenu pour le mois de septembre sur K-BD, rien ne vaut de prendre le contre-pied. Voici donc un thème que l'on pourrait surnommer « la vie extraordinaire », car nous avons décidé de nous attaquer au délicat et foisonnant sujet « religion et BD ». Ou « Dieu et BD », ou « croyance et BD », à vous de choisir le terme qui vous conviendra le mieux.
En cette période où, une nouvelle fois, l'actualité (brûlante) nous montre combien le sujet est sensible sous bien des latitudes, toute l'équipe a décidé de se pencher sur ces auteurs et ces titres qui ont su l'aborder avec originalité et profondeur.
Rien de mieux, pour faire le lien entre deux mois, entre deux thèmes, que d'entamer la sélection avec Dieu en personne, de Marc-Antoine MATHIEU : en voilà, de la vie extraordinaire ! En voilà un programme ! Et nous avons été nombreux dans l'équipe à répondre présent. Dieu sait décidément déplacer les foules !

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Dieu en personne dans son intégralité !

1er Octobre 2012 :

Daytripper progresse ! Et c'est une juste récompense pour ce magnifique album venu d'outre Atlantique. Remontez Habibi et Maus sur le devant de la scène et vous serez pas loin d'avoir mon Top BD à moi.
Une seule entré nouvelle ce mois ç et 3 retours (qui ne feront pas long feu dans ce fond de classement, aussi excellents soient ces albums).
Les deux grosses chutes du mois sont a attribuer à Une métamorphose iranienne et Manabe Shima (qui devrait être chroniqué ici sous peu).
Et les départs : La mémoire dans les poches, La brigade chimérique, Umbrella academy et Taïga rouge.
Retrouvez le TOP et son analyse en détails sur le blog Les chroniques de l'invisible.

01. (=)Gaza 195619.17/20
02. (+4)Daytripper19/20Avis BenDis
03. (-1)Saison brune18.83/20
04. (-1)Maus18.81/20Avis BenDis
05. (-1)Le journal de mon père18.67/20Bientôt sur BenDis
06. (-1)Habibi18.61/20Avis BenDis
07. (=)Persepolis18.55/20
08. (+2)Asterios Polyp18.5/20Avis BenDis
09. (-1)Idées noires18.5/20
10. (-1)NonNonBâ18.5/20Avis BenDis
11. (=)Les derniers jours de Stefan Sweig18.33/20
12. (=)Portugal18.3/20Avis BenDis
13. (=)Tout seul18.29/20
14. (=)Universal War One (série)18.27/20Avis BenDis
15. (=)Le Grand pouvoir du Chninkel18.25/20Avis BenDis
16. (+1)V Pour Vendetta18.22/20Avis BenDis
17. (+1)Urban (série)18.2/20Avis BenDis
18. (+1)Le sommet des dieux (série)18.16/20
19. (+1)Les ignorants18.04/20
20. (+1)Far Away18/20
21. (N)Le Tour des géants18/20
22. (+1)Quartier Lointain17.95/20Avis BenDis
23. (+3)Les enfants de Jessica (série)17.88/20
24. (+1)Pinocchio17.85/20Avis BenDis
25. (+2)Il était une fois en France (série)17.80/20
26. (+2)Pyongyang17.80/20
27. (-11)L'enfant cachée17.8/20
28. (+1)Gemma Bovery17.80/20
29. (+2)Holmes (série)17.79/20
30. (+4)La mort dans l'âme17.75/20
31. (-9)Une métamorphose irannienne17.75/20Avis BenDis
32. (+3)L'histoire des 3 Adolf (série)17.75/20Avis BenDis
33. (=)Azimut (série)17.7/20Avis BenDis
34. (+2)Trois ombres17.69/20Avis BenDis
35. (+2)Walking Dead (série)17.65/20
36. (+2)En chemin elle rencontre (série)17.63/20
37. (+2)Cerebus17.63/20Avis BenDis
38. (+2)Lydie17.6/20
39. (+3)L'orchestre des doigts (série)17.5/20Avis BenDis
40. (-16)Manabe Shima17.5/20Bientôt sur BenDis
41. (+2)Alpha... directions17.5/20Avis BenDis
42. (+2)La vie de Bouddha (série)17.5/20
43. (-2)Un ciel radieux17.5/20
44. (+1)Anuki (série)17.5/20Avis BenDis
45. (+1)Les seigneurs de Bagdad17.5/20
46. (+1)Tokyo Sanpo17.5/20
47. (+1)La chronique des immortels (série)17.5/20Avis BenDis
48. (R)Blankets17.44/20
49. (R)Abélard (dyptique)17.4/20Avis BenDis
50. (R)American Born Chinese17.38/20

30 Septembre 2012 :

Par OliV' sur k.bd :
Ce mois de septembre se termine sur cette publication. Extra-ordinaire, c'est le mot pour qualifier ce neuvième mois de l'année 2012 sur k.bd. A l'image du thème et des dimanches précédents, aujourd'hui, nous allons suivre une héroïne coutumière aux nombreuses questions sur la vraie vie. Lucille est cette personne. Et c'est le titre de cet album par Ludovic Debeurme chez Futuropolis.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Lucille dans son intégralité !

28 Septembre 2012 :

Pour la première édition de la saison du Raging Bulles, on peut dire que la sélection était plutôt alléchante. Bref, j'ai fait le déplacement et une fois n'est pas coutume, j'en ai profité pour gouter à la tarte au citron meringuée diaboliquement succulente de l'extraordinairement bon restaurant salon de thé L'oiseau Cabosse, 30 rue Sainte Colombe à Bordeaux. Accompagnée d'un bon petit thé Africain, c'était juste parfait : j'étais prêt pour les débats !
Cette année, David Fournol (ancien libraire reconverti bibliothécaire) n'anime plus le Raging... mais du coup il peut chroniquer les albums. Il faisait donc partie de l'équipe en compagnie de Johanna Schipper (auteure), Christophe Coronas dit Cécil (auteur) et Sarah Vuillermoz (libraire). Pour reprendre la baguette : Julien Dupouy, libraire et membre des Requins Marteaux, fraîchement débarqués à Bordeaux.

Zone Blanche :
Un album attendu puisque JC Denis est le dernier Grand Prix d'Angoulême, et donc le prochain président pour le festival 2013.
Johanna a apprécié son travail, sa ligne claire et son scénario très bien ficelé. L'auteur sait faire de la bande dessinée et sait jouer avec la temporalité. L'album est bien construit et se lit très bien. Elle regrette tout de même que JC Denis n'ait pas plus approfondi son sujet (électro-hypersensibilité), peut-être par manque de temps (pression pre-angoumoisine).
Les autres chroniqueurs ont été plus mesurés, trouvant finalement un peu vieillot le traitement graphique de JC Denis et l'histoire un peu plate, remake de Hitchcock (L'inconnu du Nord-Express si ma mémoire est bonne) mais en moins bien.

Texas Cowboys :
Les chroniqueurs bordelais ont trouvé que Mathieu Bonhomme dessinait merveilleusement bien, qu'il arrivait à varier ses profils de personnages et a leur faire faire tout ce qu'il voulait.
Un album qui était initialement paru sous la forme d'épisodes dans le Spirou Magazine, ce qui amène un petit bémol scénaristique : même si le genre est parfaitement maîtrisé, on attendait plus de surprise de la part de Trondheim. Certains (et surtout Johanna) ont trouvé dommage de ne pas avoir retravaillé le storyboard pour cette édition intégrale, ce qui aurait donné un peu moins ces effets de " rebondissements " dus aux chapitrages.

Tokyo :
Un album défouloir pour Sfar qui n'aurait sûrement pas été proposé à la lecture si ce n'était pas du Sfar. Pas grand chose à défendre sur l'album mais tout de même, Johanna s'est faite l'avocat(e) du diable, trouvant que c'était bien aussi de parfois se lâcher et de ne pas se prendre au sérieux, avec quelques références et clins d'œils remarqués, et des photomontages pas trop mal.
Le problème avec Sfar, c'est qu'on espère toujours de lui mais au final on est quand même vachement souvent déçus. Il suffirait pourtant parfois de pas grand chose mais... pas sur cet album là.

Vanille ou chocolat ? :
Gros débat sur cet album qui a beaucoup fait parler de lui. Certains chroniqueurs n'ont pas aimé car ils ne se pensent pas le public cible.
David a un peu joué avec le médium et s'est plu à le manipuler. Cécil a essayé de comprendre la mécanique de conception avant toute chose. La plupart des chroniqueurs étaient d'accord sur le fait qu'ils ne considéraient pas ça comme de la bande dessinée (même si je ne suis pas d'accord avec eux, après tout il y a une histoire structurée qui est ensuite déstructurée pour sa forme finale) et que le papier plastifié n'était pas le plus adapté. Cécil aurait trouvé ça génial si c'était l'auteur lui même qui avait trouvé l'algorithme et non un ordinateur. Julien aurait plutôt vu ce genre de travail au format numérique, mais il aurait franchement eu moins de saveur selon moi.
Scénario classique pour un " livre-jeu " avant tout ludique.

Prophecy :
La majorité des chroniqueurs ont aimé cet album, bien construit et qui tient en haleine. Selon Sarah : « C'est une sorte de Dexter version 2.0 ! »
Un manga qui ne montre pas le côté " kawai " du japon en tout cas, et qui au contraire ose critiquer le système en parlant aussi des laissés pour compte. David a trouvé fascinant le fait de voir comment la pensée du peuple évolue autour de ce terroriste informatique.
Un livre intriguant aussi de par sa conception, car il s'agit d'une commande française des éditions Ki-oon et que la sortie japonaise est donc prévue après la nôtre.

Colo :
L'album coup de cœur pour trois des quatre chroniqueurs (seule Johanna a préféré Zone Blanche). Un album qui ne laisse personne indifférent en tout cas et qui ose se moquer des handicapés. Le vécu d'une expérience flippante pour David, enrichissante pour Cécil, en tout cas marquante pour l'auteur et assurément pour tous les lecteurs aussi, qui ne considèreront plus les handicapés de la même façon. Un témoignage fort sur le handicap avec un dessin " crade à tendance fanzine " qui colle bien au propos.

Prochain Raging Bulles le 25 octobre !

23 Septembre 2012 :

Par Mo' sur k.bd :
" Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie. "
Sénèque (Lettres à Lucius)
Après l'œuvre des frères Moon et Bá, celle de Cyril Pedrosa et le triptyque de Kazuo Kamimura, nous nous penchons aujourd'hui sur Essex County, une chronique sociale de Jeff Lemire, auteur canadien également connu pour The Nobody (Monsieur Personne, publié en 2010 chez Panini Comics). Nous quittons donc la Cité et apprécierons la ruralité et son quotidien. La vie y est-elle plus facile ? Plus douce ? La réponse est « non », à en croire l'auteur qui la décrit tout aussi douloureuse. Exit les fausses représentations de solidarité de voisinage, de convivialité, de temps de vivre... mais pour les quatre chroniqueurs qui ont participé à cette lecture, Jeff Lemire a livré un récit émouvant.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique d' Essex County dans son intégralité !

16 Septembre 2012 :

Par Choco sur k.bd :
Nous vous avions déjà parlé du mangaka Kazuo Kamimura pour son Lady Snowblood, à l'occasion de notre thématique sur la vengeance. Aujourd'hui, notre équipe revient une nouvelle fois sur une œuvre de ce dessinateur avec Lorsque nous vivions ensemble que, cette fois-ci, il signe seul. Loin de toute vengeance sanglante, cette œuvre fleuve qui s'étend sur plus de 1600 pages nous fait pénétrer dans l'intimité d'un couple et découvrir ce que l'amour veut dire dans le Japon des années 70.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Lorsque nous vivions ensemble dans son intégralité !

14 Septembre 2012 :
Bon, on a fini par se laisser tenter par une petite carte de visite qu'on pourra remettre aux intéressés croisés çà et là.
Un petit aperçu ?

9 Septembre 2012 :

Par Zaelle sur k.bd :
Cyril Pedrosa est un auteur touche-à-tout. Il peut être émouvant, comme dans le fantastique conte Trois Ombres (pour le découvrir, lisez les chroniques de Champi, Mo', Lunch et Badelel), qui aborde avec finesse et poésie le sensible sujet de la mort. Mais il sait aussi se montrer hilarant, par exemple dans Autobio (Mo' vous en parle), strips publiés dans Fluide Glacial, et également parus en recueils (toujours chez Fluide). Il y raconte, avec beaucoup d'auto-dérision, le quotidien de sa famille, depuis qu'ils ont décidé de vivre (beaucoup) plus sainement. Mais c'est en 2011 qu'il a mis une claque à pas mal de monde avec son Portugal...

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Portugal dans son intégralité !

2 Septembre 2012 :
Un peu de mouvement dans ce TOP BD et ça fait pas de mal !
Je vais vous laisser découvrir les entrées, elles sont nombreuses. Pour n'en citer que deux, les excellents Daytripper et Une métamorphose iranienne (que vous devriez bientôt trouver sur ce site).
Les sorties sont elles aussi plutôt nombreuses du coup. Pas moins de 6 albums quittent ce TOP : Les aventures de Michel Swing, Blankets, Abélard, American Born Chinese, Le gourmet solitaire et Mezek. C'est du lourd !
Retrouvez le TOP et son analyse en détails sur le blog Les chroniques de l'invisible.

01. (=)Gaza 195619.17/20
02. (+1)Saison brune18.83/20
03. (+1)Maus18.81/20Avis BenDis
04. (+1)Le journal de mon père18.67/20Bientôt sur BenDis
05. (+3)Habibi18.61/20Avis BenDis
06. (N)Daytripper18.6/20Avis BenDis
07. (-5)Persepolis18.55/20
08. (-2)Idées noires18.5/20
09. (-2)NonNonBâ18.5/20Avis BenDis
10. (-1)Asterios Polyp18.38/20Avis BenDis
11. (N)Les derniers jours de Stefan Sweig18.33/20
12. (-2)Portugal18.3/20Avis BenDis
13. (-2)Tout seul18.29/20
14. (-2)Universal War One (série)18.27/20Avis BenDis
15. (-2)Le Grand pouvoir du Chninkel18.25/20Bientôt sur BenDis
16. (N)L'enfant cachée18.25/20
17. (-3)V Pour Vendetta18.22/20Avis BenDis
18. (-3)Urban (série)18.2/20Avis BenDis
19. (-3)Le sommet des dieux (série)18.16/20
20. (-2)Les ignorants18/20
21. (N)Far Away18/20
22. (N)Une métamorphose irannienne18/20Bientôt sur BenDis
23. (-6)Quartier Lointain17.95/20Avis BenDis
24. (+5)Manabe Shima17.92/20Bientôt sur BenDis
25. (-6)Pinocchio17.85/20Avis BenDis
26. (-6)Les enfants de Jessica (série)17.83/20
27. (-6)Il était une fois en France (série)17.80/20
28. (-5)Pyongyang17.80/20
29. (-3)Gemma Bovery17.80/20
30. (-8)La mémoire dans les poches (série)17.8/20
31. (+1)Holmes (série)17.79/20
32. (-8)La brigade Chimérique (série)17.78/20
33. (-8)Azimut (série)17.7/20Avis BenDis
34. (-7)La mort dans l'âme17.75/20
35. (-7)L'histoire des 3 Adolf (série)17.75/20Avis BenDis
36. (-5)Trois ombres17.69/20Avis BenDis
37. (-7)Walking Dead (série)17.68/20
38. (-5)En chemin elle rencontre (série)17.67/20
39. (-5)Cerebus17.63/20Avis BenDis
40. (-2)Lydie17.6/20
41. (R)Un ciel radieux17.5/20
42. (-7)L'orchestre des doigts (série)17.5/20Avis BenDis
43. (-7)Alpha... directions17.5/20Avis BenDis
44. (+6)La vie de Bouddha (série)17.5/20
45. (-8)Anuki (série)17.5/20Avis BenDis
46. (-7)Les seigneurs de Bagdad17.5/20
47. (-7)Tokyo Sanpo17.5/20
48. (-7)La chronique des immortels (série)17.5/20Avis BenDis
49. (-6)Taïga rouge (série)17.5/20Avis BenDis
50. (-6)Umbrella Academy (série)17.49/20

2 Septembre 2012 :

Par David sur k.bd :
Trois fois que je refais cette introduction, c'est vous dire si parler de la vie c'est compliqué. Comme disait Harvey Pekar dans American Splendor, la vie ordinaire, c'est un truc assez complexe. Complexe ? En voyant la structure assez étrange de Daytripper - la plus bizarre que Zorg ai jamais vu de sa vie de bédéphile (et je peux vous dire qu'il a lu un nombre assez certain d'albums) - on admet qu'Harvey n'avait peut-être pas tort. Durant 10 chapitres, nous suivons la vie de Brás de Oliva Domingos. Fils d'un célèbre écrivain, il tente de suivre les traces de son père. Pour l'instant, il est cantonné à la rubrique nécrologique d'un grand quotidien de Sao Paulo. Au début de l'histoire, Brás fête ses 32 ans... et meurt. Dans le second chapitre, Brás a 21 ans... et meurt. 11, 38, 72, des âges différents, des chapitres et toujours des fins prématurées.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Daytripper dans son intégralité !

26 Août 2012 :

Par Mitchul sur k.bd :
Nous avons vu ce mois-ci que le paranormal peut revêtir différentes formes. Entre l'obsession morbide de 73304-23-4153-6-96-8, l'onirisme gothique de Courtney Crumrin et le fantaisisme trash de Homunculus, terminons notre périple avec le burlesque paranoïaque de Omni-visibilis.
« Hervé, célibataire, la trentaine maniaque, mène la vie un peu mesquine mais sans histoires d'un employé de bureau lambda. Un matin, il se rend compte que son voisin entend ce qu'il pense, puis un quidam dans le bus, puis sa mère, à des kilomètres de là... Hervé est devenu une sorte d'open-source à sens unique, un télépathe inversé dans lequel six milliards d'êtres humains lisent à livre ouvert... Le cauchemar peut commencer. » (Note de l'éditeur)

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique d'Omni-visibilis dans son intégralité !

19 Août 2012 :

Par Mr.Zombi sur k.bd :
Nous avons déjà fait la majeure partie de notre périple dans le monde du paranormal, mais rassurez-vous nous avons encore de quoi vous faire frémir en réserve...
Homunculus est un manga d'Hideo Yamamoto comprenant 15 tomes dans lesquels on suit deux personnages assez particuliers : Susumu Nakoshi et Manabu Ito. Susumu vit dans sa voiture et squatte un parc de sans-abris, Manabu quant à lui est un fils de riche tout juste diplômé en médecine mais arborant un look improbable (piercings, crâne rasé, maquillage...). Leurs routes vont se croiser lorsque Manabu va proposer à Susumu de le trépaner (opération chirurgicale consistant à percer un trou dans le crâne) contre une somme d'argent. Il est persuadé que la trépanation permet de développer un sixième sens chez le patient qui a subi l'opération...

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique d'Homunculus dans son intégralité !

15 Août 2012 :

Dans le cadre des animations de l'été sur Lacanau, la médiathèque organisait rencontres et ateliers avec les deux auteurs de Shä et Salomé : Loïc Clément (le scénariste) et Anne Montel (la dessinatrice).
Une exposition était donc visible le mois entier, avec des originaux de leur album, mais aussi du Crafougna, le titre jeunesse à peine paru illustré par Anne Montel et scénarisé par Stéphane Servant. Des originaux en couleur évidemment, puisque Anne travaille directement à l'aquarelle. Y'a pas à dire, ils iraient super bien dans mon salon (surtout le « I want to believe » avec le Dieu Poney) ^^



Le vendredi 13 Juillet, les auteurs étaient présents à la médiathèque. Pour une rencontre autour de Shä et Salomé tout d'abord, puis pour un atelier « dessine-moi un monstre » avec les enfants dans l'après-midi. La rencontre était pour moi un moment important puisque j'ai été convié à la co-animer. Une première !
S'il n'y avait pas un monde fou, la discussion avec les deux auteurs était en revanche très intéressante. Nous avons abordé une heure durant leur parcours, leur façon de travailler, les petits clins d'œil qui font le charme de cette bande dessinée, le format de l'album, le comic-strip, la collaboration avec l'éditeur... nous avons même fait avec eux quelques questionnaires, puisque nous avons cru comprendre qu'ils aimaient ça ! Si nous n'avons pas réussi à leur faire pousser la chansonnette, nous avons eu la clef pour le faire nous mêmes : il suffit de suivre les partitions présentes dans la BD ou de reprendre l'air de la bande annonce... pour ceux qui n'auraient pas suivi, c'est ici !

Essayez-donc !
« Tu as Tu as cruuu
Le dindon repuuu
Le dindon repuuu,
Le dindon repaaas ! »

Sans rentrer dans les détails de la rencontre, voilà quelques informations nouvelles qui devraient, pour ceux qui ne les connaissent pas encore, vous intéresser.

Tout d'abord, si Shä et Salomé était prévu en 4 tomes (un tome par saison) avec une véritable histoire d'amour avec ses hauts et ses bas en toile de fond, il n'est malheureusement pas prévu de suite... La faute à l'éditeur Jean-Claude Gawsewitch, dont la collection BD est dirigée par Pénélope Bagieu.
Deux raisons à cette décision :
D'une part les ventes, plus que correctes pour un premier album, ne sont pas suffisantes pour l'éditeur. 3000 ventes sur 4000 exemplaires, ça laisse 1000 exemplaires sur le carreau, forcément incomparable par rapport à une parution de Bagieu... même si (et cela n'engage que moi) ces derniers sont d'une qualité nettement inférieure.
D'autre part, l'éditeur aurait a priori l'intention de cesser son activité bande dessinée.
Les auteurs, même s'ils sont évidemment déçus de ce coup d'arrêt, s'en doutaient... et ce depuis le début. Ils sont en revanche tout à fait conscients de l'attente de leur lectorat, et ont décidé de leur donner une fin en quelques planches. Il n'y aura pas de suite dessinée sur leur blog car ils ne peuvent pas se permettre de travailler gratuitement sur un aussi long projet. Mais je ne peux que vous engager à visiter leur blog pour découvrir ces fameuses planches, un petit résumé de ce qu'il se serait passé pour une véritable conclusion.

Les auteurs poursuivent tout de même leur petit bonhomme de chemin. Anne Montel est issue de l'univers jeunesse, elle continue à travailler sur des albums dans ce cadre là.
Ensemble, ils bossent aussi sur un projet d'Héroïc Fantasy pour ados. Au départ, il s'agissait d'une commande d'un gros éditeur. Une commande étrange étant donné le contenu de Shä et Salomé. Finalement, c'est chez un éditeur jeunesse qui souhaite se tourner vers la bande dessinée que l'album devrait paraître. L'occasion pour les auteurs d'essayer de donner leur regard personnel sur un thème très cadenassé : les ados-héros de cette future série auront visiblement des difficultés à quitter la taverne pour se lancer dans l'aventure du donjon, et seront en proie à de graves problèmes... d'adolescents.
Autre projet dans les bacs, un collectif serait sur le point de naître avec comme thème les recettes culinaires. On sait qu'Anne et Loïc en ont déjà publié quelques unes, dans Shä et Salomé mais aussi sur le blog de Guillaume Long. L'aventure continue !

Souvenirs en images...


Note : En trifouillant un peu, vous pourrez visualiser toutes les photos de l'expo (numérotées de 1 à 32). Bonne visite, et merci encore à la médiathèque de Lacanau pour l'invitation et le partage des clichés.

13 Août 2012 :
Ouf, un accès internet !
Vous l'aviez sûrement remarqué : nous n'étions pas très actifs dernièrement... La faute à un déménagement (enfin) pour notre chez nous, et dans l'attente d'une connexion web. Bon, on a pas encore le net à la maison mais ça ne saurait tarder... en revanche, les vacances sont terminées, donc on peut de nouveau relancer l'activité au moins depuis l'ordi du travail, avec toutes les chroniques qu'on a eues le temps de rédiger pendant nos vacances !
Ça fait du bien tout ça !

Par David sur k.bd :
Quand, pour des raisons de commodités financières, les parents de Courtney Crumrin décident d'emménager dans la résidence de l'austère oncle Aloysius, cette dernière ne saute pas vraiment de joie. Elle doit s'adapter à la population de ce quartier chic avec une nouvelle école et des enfants pas vraiment accueillants. Mais Courtney n'est pas vraiment une petite fille comme les autres. Quand elle découvre les êtres étranges peuplant les alentours de la résidence, elle comprend où est sa place. De quoi avoir des sujets de conversations avec son oncle...

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Courtney Crumrin dans son intégralité !

Par Mo' sur k.bd :
Mr Zombi ne vous avait pas caché que cet été, kbd vous aiderait à lutter contre les chaleurs estivales. Au programme : frissons et sueurs froides avec ce thème qui débute aujourd'hui et qui se consacrera aux manifestations paranormales. Pour vous mettre en appétit, nous attaquerons ce thème avec un album d'un auteur suisse.
Thomas Ott, ou T.O.T.T., fait partie de cette vague d'auteurs helvètes talentueux comme Frederik Peeters, Guillaume Long, Pierre Wazem ou Derib...

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de 73304-23-4153-6-96-8 dans son intégralité !

Par Mr.Zombi sur k.bd :
Le mois de juillet touche à sa fin, tout comme notre thématique du sport et du dépassement de soi. Après avoir vu le ping pong, le kyudo, l'alpinisme et le cyclisme, nous allons faire un petit détour du côté du sport cérébral.
Hikaru no go (le go d'Hikaru) est un manga de Yumi Hotta et Takeshi Obata, dans lequel on suit le jeune Hikaru Shindo. En fouillant dans le grenier de son grand-père, Hikaru va mettre la main sur un goban (le nom du plateau du jeu de go) un peu particulier. Ce dernier est en effet hanté par l'esprit de Saï Fujiwara, qui était professeur de go à l'époque Heïan (794-1185). Hikaru va donc être le seul à pouvoir interagir avec Saï, le gros problème étant qu'Hikaru ne connaît rien au go et se fiche complètement de ce jeu. Autant dire que la cohabitation entre le jeune garçon et l'esprit ne sera pas de tout repos...

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique d'Hikaru no Go dans son intégralité !

Par Yvan sur k.bd :
Attention, mon nom n'est peut-être pas Smokey, mais ça ne m'empêche pas d'annoncer haut et fort qu'il va y avoir du sport !
Alors que les joueurs de Wimbledon ont droit à leur traditionnel dimanche de repos, que la finale de l'Euro 2012 est sur toutes les lèvres, que les cyclistes du Tour de France donnent leurs premiers coups de pédale, que les plus grands sportifs ont déjà les yeux rivés sur les Jeux Olympiques et que les commentaires de Thierry Roland nous manquent déjà, les membres de K.BD se préparent également à transpirer durant tout le mois. Le thème de juillet ne leur laisse d'ailleurs pas trop le choix, l'objectif étant clair et net : Le sport et le dépassement de soi !

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Ping Pong dans son intégralité !

22 Juillet 2012 :

Par Lunch sur k.bd :
Ce dimanche 22 juillet n'est pas qu'un simple dimanche d'été, c'est aussi le jour d'arrivée du Tour de France dans la capitale parisienne.
Puisque ce mois de juillet est un mois sportif sur k.bd, nous avons décidé de marquer cet événement annuel tout spécialement, de mettre à l'honneur un album sur le vélo, mais pas seulement. Car L'Aigle sans orteils est aussi un récit d'un autre temps... retour vers les années 1905.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de L'Aigle sans orteils dans son intégralité !

19 Juillet 2012 :

Par OliV' sur k.bd :
Le matériel nécessaire pour mener à bien cette lecture du Sommet des Dieux par Yumemakura Baku et Jirô Taniguchi ne fait pas partie de la panoplie des coureurs actuels du Tour de France, bien au contraire. Ici, il faut s'armer de piolets, de crampons, de mousquetons, harnais, cordes, casques et autres sacs à dos, sans oublier l'appareil photo. Vous l'avez compris, nous partons vers le grand froid afin d'escalader le plus grand sommet au monde, l'Everest qui culmine à 8850 mètres.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique du Sommet des dieux dans son intégralité !

8 Juillet 2012 :

Par Choco sur k.bd :
En 1606, ASAOKA Heibê est de passage au temple de Sanjûsangen-Dô à Kyoto. C'est un grand archer dont le courage et la valeur ont été reconnus par TOKUGAWA Ieyasu lui-même qui lui attribua le titre honorifique de « unique sous le soleil ». Si le temple est célèbre pour ses 1000 bouddhas, il l'est aussi par sa longue coursive de 120 mètres de long. Mis au défi par l'homme l'accompagnant, il réussit à faire passer 51 flèches à travers la galerie sans toucher ni le toit ni le sol. L'exploit est bientôt relayé dans toute la ville et l'orgueil des seigneurs piqué au vif. Bientôt les meilleurs archers du pays sont envoyés pour battre ce record. L'épreuve du Toshiyâ est née.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de L'âme du Kyûdô dans son intégralité !

3 Juillet 2012 :

La médiathèque de Lacanau vous propose : Shä et Salomé, la BD de l'été !
Pour marquer le début de l'été en bande dessinée, la médiathèque de Lacanau ville vous propose de découvrir les auteurs bordelais de Shä et Salomé : Loïc Clément et Anne Montel. Le programme en détails :
- Du 3 au 26 juillet : Exposition des planches originales, aux heures d'ouverture de la médiathèque.
- Le 13 juillet à 11h : Rencontre avec les auteurs suivie d'une séance de dédicaces.
- Le 13 juillet à 18h : Atelier de dessin animé par Anne Montel, sur le thème "dessine-moi un monstre", autour de son nouvel album Le Crafougna (à partir de 5 ans et sur inscription).

Badelel dans son jardin (puisqu'elle travaille à la médiathèque) et Lunch au micro pour la rencontre, inutile de vous dire qu'on vous attend nombreux !

2 Juillet 2012 :
Habibi en légère baisse, Abélard de retour mais pour combien de temps ? Voilà les deux plus grosses informations de ce TOP mensuel.
Après tout, il en faut pour tous les gouts hein !
La chute la plus spectaculaire est celle de Black Hole, puisque la série de Charles Burns passe d'une honorable 11ème place à une sortie aussi surprenante qu'incroyable de ce classement.
Notons aussi les sorties de Valérian vu par... (du grand Manu Larcenet) et de Solanin. Ainsi que les entrèes d'Azimut, le nouveau titre du duo d'auteurs Lupano/Andreae, et de Holmes, encore du Brunschwig et accompagné au dessin par l'extraordinaire Cecil.
Retrouvez le TOP et son analyse en détails sur le blog Les chroniques de l'invisible.

01. (=)Gaza 195619.17/20
02. (=)Persepolis18.94/20
03. (=)Saison brune18.83/20
04. (=)Maus18.81/20Avis BenDis
05. (+1)Le journal de mon père18.67/20
06. (+1)Idées noires18.5/20
07. (+1)NonNonBâ18.5/20Avis BenDis
08. (-3)Habibi18.45/20Avis BenDis
09. (=)Asterios Polyp18.38/20Avis BenDis
10. (=)Portugal18.38/20Avis BenDis
11. (+1)Tout seul18.29/20
12. (+1)Universal War One (série)18.27/20Avis BenDis
13. (+1)Le Grand pouvoir du Chninkel18.25/20
14. (+1)V Pour Vendetta18.22/20Avis BenDis
15. (+1)Urban (série)18.2/20Avis BenDis
16. (+1)Le sommet des dieux (série)18.16/20
17. (+1)Quartier Lointain17.95/20Avis BenDis
18. (+1)Les ignorants17.9/20
19. (+1)Pinocchio17.85/20Avis BenDis
20. (+1)Les enfants de Jessica (série)17.83/20
21. (+1)Il était une fois en France (série)17.80/20
22. (+1)La mémoire dans les poches (série)17.8/20
23. (+1)Pyongyang17.78/20
24. (+1)La brigade Chimérique (série)17.78/20
25. (N)Azimut (série)17.75/20Avis BenDis
26. (=)Gemma Bovery17.75/20
27. (=)La mort dans l'âme17.75/20
28. (=)L'histoire des 3 Adolf (série)17.75/20Avis BenDis
29. (=)Manabe Shima17.7/20
30. (=)Walking Dead (série)17.68/20
31. (=)Trois ombres17.67/20Avis BenDis
32. (N)Holmes (série)17.67/20
33. (+6)En chemin elle rencontre (série)17.67/20
34. (-2)Cerebus17.63/20Avis BenDis
35. (-2)L'orchestre des doigts (série)17.5/20Avis BenDis
36. (-2)Alpha... directions17.5/20Avis BenDis
37. (-2)Anuki (série)17.5/20Avis BenDis
38. (-2)Lydie17.5/20
39. (-2)Les seigneurs de Bagdad17.5/20
40. (-2)Tokyo Sanpo17.5/20
41. (-1)La chronique des immortels (série)17.5/20Avis BenDis
42. (-1)Les aventures de Michel Swing17.5/20Avis BenDis
43. (-1)Taïga rouge (série)17.5/20Avis BenDis
44. (-1)Umbrella Academy (série)17.49/20
45. (-1)Blankets17.44/20
46. (R)Abélard (série)17.4/20Avis BenDis
44. (-1)American Born Chinese17.38/20
48. (-1)Le gourmet solitaire17.38/20
49. (-1)Mezek17.38/20
50. (R)La vie de Bouddha (série)17.35/20

28 Juin 2012 :

Par Choco sur k.bd :
Impossible de penser vengeance sans évoquer la plus belle femme vengeresse de la bande dessinée japonaise, j'ai dit Lady Snowblood ! Une femme aussi belle que dangereuse qui a fait le choix de la vengeance comme ligne de vie.
Yuki, dite Lady Snowblood, est l'enfant du carnage, l'enfant de la vengeance. Née sans amour au cœur d'une prison où sa mère purge une peine d'enfermement à vie pour le meurtre d'un homme, Yuki est venue au monde pour porter le poids de la vengeance maternelle.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Lady Snowblow dans son intégralité !

17 Juin 2012 :
Je suis très à la bourre dans mes liens k.bd moi... faut croire que je manque de temps en ce moment, et que ça se voit ^^. Pourtant, il en a de la gueule ce thème de la vengence !

Par David sur k.bd :
Humiliés, trompés, martyrisés ou moqués, toi lecteur hanté chaque nuit par des visages maudits, la thématique de ce mois de juin est pour toi ! Avec nous et les héros des albums présentés, tu pourras crier vengeance... et peut-être découvrir des perversités sans nom. Injustices flagrantes, désespoirs, personnages haïssables à souhait, héros blessés au plus profond de leurs êtres, plans machiavéliques : telles sont les ingrédients d'une bonne vengeance et le programme de ce mois. Mais ce qui reste le plus jouissif, le plus agréablement palpable, c'est cette attente longue, longue, longue... Avant de frapper impitoyablement !
Le reste est une affaire de scénariste et nous t'avons déjà fait attendre suffisamment longtemps, lecteur.
Nous commençons donc ce mois de juin vers 1787 à Darkwest, dans les jeunes Etats-Unis d'Amérique. Billy Wild affiche 237 personnes au compteur...

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Billy Wild dans son intégralité !

Par Yvan sur k.bd :
Vous avez apprécié la descente aux enfers en compagnie de ce pistoléro que tout le Far West connaît dorénavant sous le nom de Billy Wild : chasseur de prime ayant déjà 237 âmes à son actif ? Très bien, accrochez-vous alors, car vous allez adorer la quête vengeresse de Marv dans les bas-fonds de Sin City.
Marv est un gars solitaire et pas vraiment fréquentable, une brute épaisse au caractère instable qui répond généralement à la violence par la violence.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Sin City dans son intégralité !

Par Lunch sur k.bd :
Le mois de la vengeance se poursuit sur k.bd, avec un album polémique cette fois. Personnellement, je n'imaginais pas une seconde une thématique pareille sans une petite séance de discorde dans l'équipe. Il nous fallait absolument un titre sur lequel nous quereller, histoire de faire monter la pression. Cet album là, vous l'avez probablement déjà lu, car il a été très plébiscité après sa sortie remarquée en 2011. En lice dans de multiples sélections officielles (Angoulême, Prix de la critique ACBD, etc...), il n'aura finalement obtenu que des récompenses mineures (ce qui n'est déjà pas si mal me direz-vous) dans le monde de la bande dessinée (Prix de l'affiche à Quai des bulles, Meilleur Album dBD). Et si vous ne l'avez pas encore lu, devez-vous vous précipiter sur ce phénomène ? Nous avons réunis ce qui se fait de mieux en engouements suprêmes et critiques acerbes pour éclairer votre opinion sur le sujet.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique d'Atar Gull dans son intégralité !

2 Juin 2012 :
Un TOP BD mensuel qui ne chamboule pas vraiment le classement.
Atar Gull passe à la trappinette, de même que Sigfried et Les brigades du temps.
Et du côté des entrées : Saison brune (directement au TOP du TOP), La mort dans l'âme et Les seigneurs de Bagdad.
Des petites chutes pour Les ignorants et Mezek et pas vraiment de progressions.
Retrouvez le TOP et son analyse sur le blog Les chroniques de l'invisible.

01. (=)Gaza 195619.17/20
02. (=)Persepolis18.94/20
03. (N)Saison brune18.83/20
04. (=)Maus18.81/20Avis BenDis
05. (-2)Habibi18.73/20Avis BenDis
06. (-1)Le journal de mon père18.67/20
07. (-1)Idées noires18.5/20
08. (-1)NonNonBâ18.5/20Avis BenDis
09. (-1)Asterios Polyp18.38/20Avis BenDis
10. (-1)Portugal18.38/20Avis BenDis
11. (-1)Black hole18.33/20
12. (-1)Tout seul18.29/20
13. (-1)Universal War One (série)18.27/20Avis BenDis
14. (=)Le Grand pouvoir du Chninkel18.25/20
15. (=)V Pour Vendetta18.22/20Avis BenDis
16. (=)Urban (série)18.2/20Avis BenDis
17. (=)Le sommet des dieux (série)18.16/20
18. (=)Quartier Lointain17.95/20Avis BenDis
19. (-6)Les ignorants17.9/20
20. (-1)Pinocchio17.85/20Avis BenDis
21. (-1)Les enfants de Jessica (série)17.83/20
22. (-1)Il était une fois en France (série)17.80/20
23. (-1)La mémoire dans les poches (série)17.8/20
24. (-1)Pyongyang17.78/20
25. (-1)La brigade Chimérique (série)17.78/20
26. (-1)Gemma Bovery17.75/20
27. (N)La mort dans l'âme17.75/20
28. (-2)L'histoire des 3 Adolf (série)17.75/20Avis BenDis
29. (-1)Manabe Shima17.7/20
30. (-3)Walking Dead (série)17.68/20
31. (-2)Trois ombres17.67/20Avis BenDis
32. (-2)Cerebus17.63/20Avis BenDis
33. (-2)L'orchestre des doigts (série)17.5/20Avis BenDis
34. (-2)Alpha... directions17.5/20Avis BenDis
35. (-2)Anuki (série)17.5/20Avis BenDis
36. (-2)Lydie17.5/20
37. (N)Les seigneurs de Bagdad17.5/20
38. (-3)Tokyo Sanpo17.5/20
39. (-3)En chemin elle rencontre (série)17.5/20
40. (-3)La chronique des immortels (série)17.5/20Avis BenDis
41. (-3)Les aventures de Michel Swing17.5/20Avis BenDis
42. (-2)Taïga rouge (série)17.5/20Avis BenDis
43. (-2)Umbrella Academy (série)17.49/20
44. (-2)Blankets17.44/20
45. (-2Valérian vu par... (série)17.42/20
46. (-2)American Born Chinese17.38/20
47. (-2)Le gourmet solitaire17.38/20
48. (-9)Mezek17.38/20
49. (-3)Parker - Le chasseur17.33/20
50. (-3)Solanin17.33/20

29 Mai 2012 :

Par Champi sur k.bd :
Décidément, le thème du mois, la ville sous toutes ses formes, n'est pas très très gai entre les mains de K-BD... Snowtown, de Warren Ellis et Ben Templesmith ne déroge pas à la règle.
Froide comme la neige du titre en vf, elle est aussi farouche et sauvage, comme l'indique le titre en vo, Feral city.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Fell dans son intégralité !

20 Mai 2012 :
On a déménagé aujourd'hui dans notre nouvelle maison... mais comme elle n'est pas encore terminée, nous n'avons pas encore enménagé. Nous ne perdons pas espoir d'être chez nous bientôt, reposés, et de profiter d'un peu de temps pour lire un peu plus qu'actuellement.

20 Mai 2012 :

Par Yvan sur k.bd :
Depuis sa plus tendre enfance, Addidas est très régulièrement frappée par un étrange mal, qui la plonge à chaque fois dans un bref coma. Sans raison, sans explication et sans crier gare, la petite brune aux grands yeux noirs tombe d'un seul coup pour se réveiller quelques minutes plus tard. Après chaque crise, elle reprend peu à peu ses esprits, sort un crayon de sa poche et trace un nouveau trait dans un calepin, qui semble vouloir rappeler qu'elle n'en est pas à sa première absence, ... ce carnet étant déjà le deuxième du nom.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Koma dans son intégralité !

13 Mai 2012 :

Par OliV' sur k.bd :
Deuxième volet sur le thème de l'Urbanité. Pour le coup, quittons la banlieue française agitée et prenons l'avion direction le Japon. Douze heures de vol bien accroché et nous voici dans une petite cité-dortoir résidentielle plutôt calme, d'ordinaire...
Atsushi KANEKO, à qui on doit le déjanté Bambi, maison d'édition : IMHO, va nous faire découvrir SOIL, une agglomération annoncée comme idéale. Pour le savoir, il faudra arriver, sans nul doute, au terme de cette série en 11 volumes, et dont les 8 premiers sont déjà publiés en Version Française chez Ankama éditions.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Soil dans son intégralité !

12 Mai 2012 :
Une chute et quatre sorties !
Nous relayons le TOP BD mensuel de Yaneck, issu de son blog Les chroniques de l'invisible.
Peu de mouvements si ce n'est l'entrée d'Asterios Polyp dans le TOP 10, et la chute vertigineuse d'Atar Gull dans les tréfonds du classement.
On peut regretter la sortie de Garance, alors que cet excellent titre pointait encore le mois dernier à la 18ème place. Bride Stories (qui sera bientôt chroniqué sur BenDis), Léa ne se souvient pas comment fonctionne l'aspirateur et La vie de Bouddha sortent également du top. Un titre de Tezuka qui part et un autre qui le remplace puisque L'histoire des 3 Adolf fait son apparition, tout comme Valérian vu par..., Sigfried et Les brigades du temps

01. (=)Gaza 195619.17/20
02. (=)Persepolis18.94/20
03. (=)Habibi18.92/20Avis BenDis
04. (=)Maus18.73/20Avis BenDis
05. (=)Le journal de mon père18.67/20
06. (=)Idées noires18.5/20
07. (=)NonNonBâ18.5/20Avis BenDis
08. (+9)Asterios Polyp18.38/20Avis BenDis
09. (-1)Portugal18.38/20Avis BenDis
10. (-1)Black hole18.33/20
11. (-1)Tout seul18.29/20
12. (-1)Universal War One (série)18.27/20Avis BenDis
13. (-1)Les ignorants18.25/20
14. (-1)Le Grand pouvoir du Chninkel18.25/20
15. (-1)V Pour Vendetta18.22/20Avis BenDis
16. (-1)Urban (série)18.2/20Avis BenDis
17. (-1)Le sommet des dieux (série)18.16/20
18. (+1)Quartier Lointain17.95/20Avis BenDis
19. (+1)Pinocchio17.85/20Avis BenDis
20. (+2)Les enfants de Jessica (série)17.83/20
21. (+2)Il était une fois en France (série)17.80/20
22. (+2)La mémoire dans les poches (série)17.8/20
23. (+2)Pyongyang17.78/20
24. (+2)La brigade Chimérique (série)17.78/20
25. (+2)Gemma Bovery17.75/20
26. (N)L'histoire des 3 Adolf (série)17.75/20Avis BenDis
27. (+1)Walking Dead (série)17.72/20
28. (+1)Manabe Shima17.7/20
29. (+1)Trois ombres17.67/20Avis BenDis
30. (+1)Cerebus17.63/20Avis BenDis
31. (+2)L'orchestre des doigts (série)17.5/20Avis BenDis
32. (+3)Alpha... directions17.5/20Avis BenDis
33. (+1)Anuki (série)17.5/20Avis BenDis
34. (+2)Lydie17.5/20
35. (+2)Tokyo Sanpo17.5/20
36. (+2)En chemin elle rencontre (série)17.5/20
37. (+2)La chronique des immortels (série)17.5/20Avis BenDis
38. (+2)Les aventures de Michel Swing17.5/20Avis BenDis
39. (+2)Mezek17.5/20
40. (+2)Taïga rouge (série)17.5/20Avis BenDis
41. (+2)Umbrella Academy (série)17.49/20
42. (+2)Blankets17.44/20
43. (N)Valérian vu par... (série)17.42/20
44. (+2)American Born Chinese17.38/20
45. (+2)Le gourmet solitaire17.38/20
46. (+3)Parker - Le chasseur17.33/20
47. (+3)Solanin17.33/20
48. (-16)Atar Gull17.25/20Avis BenDis
49. (N)Sigfried (série)17.25/20
50. (N)Les brigades du temps (série)17.25/20

8 Mai 2012 :

Par David sur k.bd :
Les néons multicolores brillent sur la ville. Au milieu de cette foule, je remonte le flux des voyageurs. J'observe la grande place de la gare avec ses images publicitaires s'étalant à perte de vue, la valse des bus et des taxis, les bancs où les gens patientent, s'isolent, discutent ou s'embrassent. Ici, l'horizon n'existe pas, il est remplacé par les murs sombres de la ville. Feux rouges, feux verts. Le bruit est tenu, assourdissant. Pas de doute, j'y suis... En éclaireur.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de TMLP dans son intégralité !

29 Avril 2012 :

Par Mr Zombi sur k.bd :
Voici venue l'heure de la cinquième et dernière chronique consacrée à notre thématique d'avril sur la guerre en BD. Nous avons varié au mieux les approches au cours de ce mois et nous allons terminer le thème avec un conflit totalement fictif.
Live War Heroes est un one shot de Fabrice David et Eric Bourgier, qui nous présente la guerre sous un jour plutôt novateur, puisqu'elle est vue au travers d'une émission de TV-réalité.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Live war heroes dans son intégralité !

22 Avril 2012 :

Par Yvan sur k.bd :
Il était une fois en France débute en 1905 en compagnie d'un petit garçon qui assiste impuissant au génocide de sa famille. Caché sous les fondations de sa maison, il rencontre Éva, une petite fille aussi terrorisée que lui. Près de vingt ans plus tard, les deux survivants des pogroms russes débarquent en France chez l'oncle d'Éva, un petit ferrailleur qui va embaucher Joseph Joanovici comme employé dans sa petite entreprise. À partir de là, l'ascension de « Monsieur Joseph » sera fulgurante. Si son intelligence lui permet de saisir toutes les subtilités du métier, c'est surtout le contexte historique qui va l'aider à asseoir son empire. La Seconde Guerre mondiale venant d'éclater, il comprend en effet très vite que son précieux métal peut lui permettre de survivre sous l'Occupation malgré ses origines juives roumaines.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Il était une fois en France dans son intégralité !

16 Avril 2012 :

Par Mo' sur k.bd :
Aujourd'hui, on délaisse totalement le registre fictif pour s'intéresser à un traitement du sujet plus mordant puisqu'on a décidé de s'arrêter sur un genre en plein essor : le journalisme d'investigation et son représentant le plus actif : Joe Sacco, auteur maltais de bandes dessinées et journaliste qui travaille aux États-Unis. Ce reporter engagé utilise le medium BD pour faire découvrir le vécu des civils pendant des conflits. Ses reportages l'ont conduit notamment en Palestine, au Caucase et en Bosnie. En 2011, il a reçu le Fauve Regard sur le Monde à Angoulême pour l'album Gaza 1956, en marge de l'histoire, une reconnaissance qui lui a permis de se faire connaitre auprès de bons nombre de lecteurs francophones. Palestine et Gorazde disposent également d'une bonne notoriété.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Reportages dans son intégralité !

8 Avril 2012 :

Par Lunch sur k.bd :
Lorsque nous avons décidé sur k.bd d'aborder le thème de la guerre, nous voulions vous offrir un large éventail des genres. Nous souhaitions vous parler de différents lieux, de différentes époques, de différents aspects.
Il est cependant des incontournables que nous ne pouvons éluder : la guerre de 39-45 en fait évidemment partie. Nous avons déjà parlé de celle-ci au travers de l'œuvre phare d'Art Spiegelman - Maus - quelques mois plus tôt. Cette fois nous l'aborderons sous un angle nouveau : un récit où la réalité et la fiction se confondent pour nous dépeindre le point de vue japonais sur cet événement majeur de l'Histoire. L'œuvre en question, c'est L'histoire des 3 Adolf. Une série qui nous permet en même temps de parler enfin de celui qui est considéré de par le monde comme le Dieu du manga : Osamu Tezuka !

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de L'Histoire des 3 Adolf dans son intégralité !

7 Avril 2012 :
Avec un peu de retard, voici la publication du TOP BD de Yaneck, issu de son blog Les chroniques de l'invisible.
Peu de mouvement : une seule entrée et un retour dans le top. Une sortie importante ceci dit, puisqu'il s'agit de L'âme du Kyudo.
Je vous laisse découvrir tout ça.

01. (=)Gaza 195619.17/20
02. (=)Persepolis18.94/20
03. (=)Habibi18.92/20Avis BenDis
04. (+1)Maus18.73/20Avis BenDis
05. (+1)Le journal de mon père18.67/20
06. (+1)Idées noires18.5/20
07. (+1)NonNonBâ18.5/20Avis BenDis
08. (-4)Portugal18.38/20Avis BenDis
09. (=)Black hole18.33/20
10. (=)Tout seul18.29/20
11. (=)Universal War One (série)18.27/20Avis BenDis
12. (+5)Les ignorants18.25/20
13. (-1)Le Grand pouvoir du Chninkel18.25/20
14. (=)V Pour Vendetta18.22/20Avis BenDis
15. (-2)Urban (série)18.2/20Avis BenDis
16. (-1)Le sommet des dieux (série)18.16/20
17. (-1)Asterios Polyp18.14/20Avis BenDis
18. (=)Garance18/20Avis BenDis
19. (+2)Quartier Lointain17.95/20Avis BenDis
20. (+2)Pinocchio17.94/20Avis BenDis
21. (N)Bride Stories (série)17.83/20
22. (+3)Les enfants de Jessica (série)17.83/20
23. (+6)Il était une fois en France (série)17.80/20
24. (+2)La mémoire dans les poches (série)17.8/20
25. (-1)Pyongyang17.78/20
26. (+1)La brigade Chimérique (série)17.78/20
27. (+1)Gemma Bovery17.75/20
28. (-5)Walking Dead (série)17.72/20
29. (+8)Manabe Shima17.7/20
30. (+1)Trois ombres17.67/20Avis BenDis
31. (+2)Cerebus17.63/20Avis BenDis
32. (+2)Atar Gull17.57/20Avis BenDis
33. (-3)L'orchestre des doigts (série)17.5/20Avis BenDis
34. (-15)Anuki17.5/20Avis BenDis
35. (=)Alpha... directions17.5/20Avis BenDis
36. (=)Lydie17.5/20
37. (-17)Tokyo Sanpo17.5/20
38. (=)En chemin elle rencontre (série)17.5/20
39. (=)La chronique des immortels (série)17.5/20Avis BenDis
40. (=)Les aventures de Michel Swing17.5/20Avis BenDis
41. (=)Mezek17.5/20
42. (=)Taïga rouge (série)17.5/20Avis BenDis
43. (=)Umbrella Academy (série)17.49/20
44. (=)Blankets17.44/20
45. (R)Léa ne se souvient pas...17.42/20
46. (-1)American Born Chinese17.38/20
47. (-1)Le gourmet solitaire17.38/20
48. (-1)La vie de Bouddha (série)17.34/20
49. (-1)Parker - Le chasseur17.33/20
50. (=)Solanin17.33/20

1er Avril 2012 :

Par Mr Zombi sur k.bd :
Après un séjour dans la quatrième dimension, toute l'équipe de KBD remet les pieds sur terre en ce mois d'avril. C'est parés de nos plus beaux treillis que nous allons vous emmener sur les sentiers de la guerre en BD. Il s'agit en effet d'un thème très vaste, qui a inspiré de nombreux auteurs (le neuvième art ne fait bien évidemment pas exception) et a été traité de nombreuses manières.

On va donc tâcher de vous offrir un petit aperçu de la diversité et de la richesse de cette thématique. Pour commencer, nous nous sommes rendus en Espagne avec le roman graphique L'Art de voler d'Antonio Altarriba (scénario) et Kim (dessin).

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de L'art de voler dans son intégralité !

25 Mars 2012 :

Par Mo' sur k.bd :
Nous avons décidé de conclure le mois consacré à la Science-Fiction avec un album réalisé par un auteur qui nous tient particulièrement à cœur dans l'équipe : Luc Brunschwig. Il entame sa carrière d'auteur précocement puisqu'il se met très tôt à écrire des scénarios ; les premières fondations d'Urban sont ainsi posées en 1982 sous le titre de « Sin City ». Brunschwig présente ce projet en 1991 à Guy Delcourt qui le rejette. Brunschwig range son projet temporairement mais en 1992 Franck Miller publie son Sin City... c'est donc tout l'univers qui devra être remanié.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique d'Urban dans son intégralité !

18 Mars 2012 :

Par OliV' sur k.bd :
Le troisième volet du mois SF se déroule dans un one-shot en noir et blanc. Voici la suite de l'approche intersidérale, par une autre entité bicéphale. Gwen de Bonneval et Fabien Vehlmann vont nous faire vivre les derniers jours d'un immortel.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique des Derniers jours d'un immortel dans son intégralité !

12 Mars 2012 :

Par Mitchul sur k.bd :
Il est des coïncidences dont on se passerait bien. Nous avions décidé, depuis deux mois au moins, de chroniquer l'Incal. Et la publication de l'article tombe juste le lendemain de la disparition de Moebius. Un hasard qui n'a rien d'heureux... R.I.P. Maitre, et merci pour tout !

Continuons notre voyage dans la quatrième dimension avec l'archétype même de la saga SF en bande dessinée. L'incal est une œuvre matricielle, produit de l'entité bicéphale Jodorowsky-Moebius.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de L'Incal dans son intégralité !

7 Mars 2012 :
Le TOP BD du mois reviens après un mois d'absence sur BenDis... On s'excuse auprès de Yaneck, avec notre calendrier du moment, pas évident de relayer comme on le voudrait. Pour les curieux qui voudraient voir le Top dans son contexte originel, c'est sur Les chroniques de l'invisible que ça se passe.
Du coup, en deux mois, il y a un peu de mouvement...
7 nouvelles entrées d'une part (dont les excellents Habibi et Portugal)... de nouveaux arrivants qui poussent inexorablement vers la sortie 7 autres titres, dont les excellents Elmer et En mer.

01. (=)Gaza 195619.17/20
02. (=)Persepolis18.94/20
03. (N)Habibi18.92/20Avis BenDis
04. (N)Portugal18.83/20Avis BenDis
05. (-2)Maus18.73/20Avis BenDis
06. (=)Le journal de mon père18.67/20
07. (=)Idées noires18.5/20
08. (+2)NonNonBâ18.5/20Avis BenDis
09. (=)Black hole18.33/20
10. (-6)Tout seul18.29/20
11. (=)Universal War One (série)18.27/20Avis BenDis
12. (=)Le Grand pouvoir du Chninkel18.25/20
13. (=)Urban (série)18.25/20Avis BenDis
14. (=)V Pour Vendetta18.22/20Avis BenDis
15. (=)Le sommet des dieux (série)18.16/20
16. (=)Asterios Polyp18.14/20Avis BenDis
17. (-12)Les ignorants18.07/20
18. (+7)Garance18/20Avis BenDis
19. (N)Anuki18/20
20. (-1)Tokyo Sanpo18/20
21. (-1)Quartier Lointain17.95/20Avis BenDis
22. (-1)Pinocchio17.94/20Avis BenDis
23. (+4)Walking Dead (série)17.89/20
24. (-2)Pyongyang17.88/20
25. (-2)Les enfants de Jessica (série)17.83/20
26. (-2)La mémoire dans les poches (série)17.8/20
27. (-1)La brigade Chimérique (série)17.18/20
28. (=)Gemma Bovery17.75/20
29. (+20)Il était une fois en France (série)17.69/20
30. (-1)L'orchestre des doigts (série)17.69/20Avis BenDis
31. (-1)Trois ombres17.67/20Avis BenDis
32. (=)L'âme du Kyudo17.67/20Avis BenDis
33. (=)Cerebus17.63/20Avis BenDis
34. (-17)Atar Gull17.57/20Avis BenDis
35. (-1)Alpha... directions17.5/20Avis BenDis
36. (N)Lydie17.5/20
37. (N)Manabe Shima17.5/20
38. (-1)En chemin elle rencontre (série)17.5/20
39. (-8)La chronique des immortels (série)17.5/20Avis BenDis
40. (-2)Les aventures de Michel Swing17.5/20Avis BenDis
41. (-2)Mezek17.5/20
42. (-2)Taïga rouge (série)17.5/20Avis BenDis
43. (-2)Umbrella Academy (série)17.49/20
44. (-2)Blankets17.44/20
45. (-2)American Born Chinese17.38/20
46. (-2)Le gourmet solitaire17.38/20
47. (N)La vie de Bouddha (série)17.34/20
48. (N)Parker - Le chasseur17.33/20
49. (-3)Siegfried (série)17.33/20
50. (-3)Solanin17.33/20

5 Mars 2012 :

Par Lunch sur k.bd :
[Quelques ondes de nostalgie... retour en 1959]
« Tadadadada tadadada tadadada. Tadadadada tadadada tadadada
Nous sommes transportés dans une autre dimension, une dimension faite de sons, mais aussi d'esprit. Un voyage au bout des ténèbres où il n'y a qu'une destination : la Quatrième Dimension. »

Ce mois-ci sur k.bd, je viens vous proposer un voyage dans le temps, dans un univers où la science et la fiction ne font qu'un, où les peuples de multiples galaxies se croisent et se recroisent, où les vaisseaux spatiaux dominent l'espace, où toutes les hypothèses d'un futur plus ou moins proche deviennent plausibles, tangibles.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique d'Aâma dans son intégralité !

27 Février 2012 :

Par Mo' sur k.bd :
Dernier arrêt de kbd dans la Collection Ecritures. Le conte urbain de Craig Thompson nous avait permis de présenter ce thème de février, L'Autoroute du soleil nous permet de le clore en compagnie d'un album propice à rythmer l'aventure vers laquelle nous embarquerons dès le mois prochain, direction : La Quatrième dimension... Mais pour l'heure, place au réalisme. Il nous a suffi de tendre le pouce, Professeur Baru est passé par là. Embarquement immédiat pour un road-trip décoiffant.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de L'autoroute du soleil dans son intégralité !

21 Février 2012 :

Par Badelel sur k.bd :
Dans une maison de Châtillon-sur-Seine, une femme (saoulée pour l'occasion) met au monde son troisième enfant. Contrairement au deux précédents, ce bébé vivra. Alice Prin (c'est son nom) est promise à un grand avenir, et les conditions alcoolisées de sa naissance ne font qu'anticiper son destin de fêtarde et de femme libre. Car si Alice Prin est son état civil, la postérité et le monde de l'art l'immortaliseront plutôt sous le nom de Kiki de Montparnasse.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Kiki de Montparnasse dans son intégralité !

13 Février 2012 :
Par manque de temps flagrant, nous nous excusons auprès de Yaneck : nous ne pourrons pas relayer son Top BD du mois.
En revanche, il vous est toujours possible de le consulter directement sur son site Les chroniques de l'invisible.

13 Février 2012 :

Par David sur k.bd :
Ruth et Perry sont jumeaux. Ils vivent avec leurs parents et leur grand-mère dans une petite ville des États-Unis. Mais Mamou perd un peu la tête, sa santé est fragile et leurs parents sont trop occupés pour se soucier des problèmes inévitables de leurs ados. Alors, le frère et la sœur se réfugient dans un petit monde personnel. Perry dessine ce que le petit sorcier au bout de son crayon lui demande. Quant à Ruth, elle collectionne frénétiquement des insectes dans des bocaux. Normal ? Hum, pas vraiment mais c'est un secret...

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Swallow me whole dans son intégralité !

6 Février 2012 :
K.BD en mode vacance au 39ème festival international de la bande dessinée d'Angoulême 2012 !

Chose promise chose due, voici un petit résumé de notre festival version 2012.
Un festival un peu différent dans nos habitudes, essentiellement pour deux raisons :
- D'une part nous avions notre fille avec nous, tout juste âgée de 4 mois, et qui nécessitait que l'un de nous s'occupe d'elle - généralement la maman - pendant toute la durée du festival. Nous avons du coup fait un peu moins de choses, et nous étions souvent séparés. Mais tout n'est pas perdu : la petite a du goût puisqu'elle a participé à de nombreuses rencontres, écouté Joe Sacco, Eddie Campbell et d'autres auteurs de renommée internationale.
- D'autre part parce que nous rencontrions pour le première fois d'autres membres de l'équipe k.bd. Les premières appréhensions (rapidement) passées, nous étions tous très contents de nous retrouver et nous avons vécu un très agréable festival, entrecoupé de nuits dans notre gîte-moulin refuge à quelques kilomètres d'Angoulême. Des repas de fête chaque soir et des étoiles dans les yeux.
Pour notre part, nous sommes arrivés le mercredi. Du coup on a pu prendre possession des lieux, un magnifique gîte dans un moulin totalement rénové, avec le feu crépitant dans la cheminée et l'accès à la roue et au musée du moulin. Et bien évidemment, on a fêté notre arrivée par un repas au Napoli-centro, étape incontournable dans notre périple de festivaliers.
Le ventre plein, nous étions prêts à affronter nos 4 jours angoumoisins !

LES RENCONTRES INTERNATIONNALES
Même si nous avons moins bourlingué "in-festival" par rapport à nos habitudes, cela ne nous a pas empêché de participer à quelques rencontres intéressantes cette année aussi.

Joe Sacco - Jeudi 26 - Pour son livre Reportages
L'album regroupe une compilation de reportages que Joe Sacco a réalisé tout au long de sa carrière, un travail long de 10 ans.
Sa première commande devait être pour le Times Magazine. Au départ, il essayait de correspondre au profil de son commanditaire, pliant sous la pression de celui-ci. Puis il en est venu au fil du temps à s'évader de cette emprise. Après tout, on était venu le chercher pour ce qu'il savait faire. Une maturité de plus en plus évidente au fil des ans et de ses reportages.
Joe Sacco obéit tout de même à certaines contraintes. De temps le plus souvent, ce qui fait qu'il n'a pas le loisir de s'attarder sur les décors, d'affiner ses dessins. On lui demande aussi parfois une mise en couleur, mais là il préfère faire appel à un coloriste : il n'est pas à l'aise avec la couleur !
Contrairement à Gaza 1956, qui portait un regard historique, il n'a pas eu ici la même façon de travailler. Dans Gaza 1956, il se devait de bien s'imprégner de l'ambiance et de retranscrire en détails les décors. Reportages nécessitait le plus souvent des recherches moindres.
Lorsqu'on lui pose la question de savoir s'il est plutôt dessinateur ou journaliste, Joe Sacco s'explique par une très belle image : Il y a plusieurs formes de journalisme. Il y a les photographes, qui doivent capter l'image au moment T. C'est un très grand facteur chance mais aussi un énorme talent pour faire des clichés uniques. Le dessinateur a tout le loisir de reproduire ce moment parfait, il peut en plus raconter une histoire. Les images aident à l'immersion : un écrivain peut décrire la boue sur le sol, mais un dessinateur peut dessiner la boue sur chaque case de son histoire. Qui plus est, l'image est parlante et universelle. Voilà pourquoi il préfère la bande dessinée.

Guy Delisle - Jeudi 26 - Pour ses Chroniques de Jérusalem
Badelel, accompagnée de la petite, a pu assister à l'intervention de Guy Delisle avant qu'il ne soit nommé Fauve d'Or de cette édition Angoumoisine 2012.
Compagnon d'un Médecin Sans Frontière, il est parti un an à Jérusalem en tant qu'expatrié, tout comme il l'avait fait en Birmanie ou en Corée du Nord. Lorsqu'il part ainsi, il ne se dit pas qu'il va écrire un bouquin, ça, il le voit après. La seule fois où il s'était dit qu'il allait faire un bouquin avant de partir il n'avait finalement pas assez de matière à son retour pour le faire.
Ses enfants sont grands maintenant donc il n'a plus trop envie de faire de grands voyages, mais il veut continuer à bosser sur des petites biographies basées sur des témoignages plutôt que de poursuivre avec de grands reportages.

Eddie Campbell - Vendredi 27
Il s'agissait d'une rencontre internationale un peu particulière puisque entièrement en anglais et traduite dans un casque (contrairement aux autres rencontres que nous avons suivies et qui traduisaient chaque échange directement avec un interprète). Badelel a essayé de suivre mais la traduction était peu évidente, dans le même ton que ce soit pour Eddie Campbell ou son interviewer... et puis avec la petite dans les bras qui râloutait, c'était pas vraiment ça.
Il y a néanmoins une phrase qui l'a interpelée (même si c'est très réducteur de l'intégralité de la rencontre) : il a dit qu'il ne se sentait pas à la hauteur du talent d'Alan Moore, lorsqu'il travaillait avec lui (From Hell).
Un personnage pointilleux qui ne se contentait pas seulement de dire qu'il devait pleuvoir sur telle ou telle case, mais qui précisait qu'il pleuvait du morse.

Étienne Davodeau - Samedi 28 - Pour son livre Les ignorants
Évidemment, Étienne Davodeau évoque avec beaucoup d'amitié les quelques mois passés avec son ami et agriculteur Richard. C'est aussi l'occasion d'aborder avec lui un thème qui semble récurent dans ses albums : la ruralité. L'auteur nous dit qu'il s'en moque de la ruralité, que ce qui l'intéresse c'est seulement de dépeindre son quotidien, les gens qu'il y a autour de lui, de leurs tracas, de leur vie de tous les jours. S'il avait vécu en ville, ses albums auraient probablement été plus urbains.
Lorsqu'on lui pose la question des prix d'Angoulême, il répond qu'il n'aime pas les classements, qui ne font que mettre en avant des choix qui sont différents selon les goûts. Il précise tout de même que c'est un très bon prétexte d'engueulades et d'échanges, ce qui n'est pas un mal.

Fabien Nury et Brüno - Samedi 28 - Pour leur livre Atar Gull
Atar Gull est une adaptation d'un roman d'Eugène Sue, plus connu pour ses Mystères de Paris. Lorsque Fabien Nury a lu ce livre, il a eu envie de découvrir ses autres œuvres, et il a trouvé Atar Gull, un récit noir qui s'inscrit finalement comme un reportage choc si on le replace dans son contexte d'origine, en 1831. Le livre l'a choqué et ému, au point de vouloir en faire un album de bande dessinée.
Il lui fallait pour cela trouver le bon dessinateur, quelqu'un qui serait capable de rendre un dessin non réaliste pour ne pas renforcer l'image cruelle qui est véhiculée par le récit. Brüno correspondait au profil et qui plus est, il a très vite été séduit par l'idée de ce travail. Le début d'une collaboration intense, puisque Fabien Nury se montrera très intrusif dans le travail du dessinateur, le forçant à rendre son trait plus expressif.
Lorsque l'interviewer évoque "la figure du mal" qui semble coller à la peau des personnages de Fabien Nury, celui-ci s'enflamme, complètement fasciné par le travail d'Eugène Sue, en qui il a découvert un précurseur, 150 ans auparavant. Il revendique le fait que Tom Will est le vrai salaud de l'histoire sous ses airs de gentil exploitant courant sur le profit : un mal répandu, contrairement à Brulat et Atar Gull qui sont des maux isolés. Si le héros avait été blanc, l'album n'aurait pas tant défrayé la chronique, ça n'aurait choqué personne. Parce qu'il est noir il n'a pas le droit de se venger ?
Au Raging Bulles de Bordeaux, quand l'album avait été chroniqué, certains avaient trouvé dommage le manque de longueurs dans la narration, que tout aille trop vite. C'était un choix volontaire des auteurs que cette rupture de rythme, un choix volontaire aussi de ne faire qu'un one-shot. Ils avaient peur que l'intensité s'affaiblisse en saucissonnant le récit. Ils ne voulaient pas faire durer le suspense de la vengeance. Ils voulaient que ça aille vite, que la montée en régime soit directe et incisive. Pari réussi ?

Craig Thompson - Samedi 28 - Pour son livre Habibi
Rencontre très intéressante avec Craig Thompson autour de son album, dans lequel il nous a évoqué son travail :
Au départ, il a commencé par les personnages, sans savoir pour autant dans quel récit il allait les mener. Il n'avait qu'une intuition sur leur devenir d'esclaves, et sur le départ d'une quête.
En premier lieu, il a fait des recherches sur l'esclavage. Il s'est vite rendu compte que l'esclavage avait de nouveaux noms aujourd'hui comme la mondialisation par exemple. Le point de départ de l'histoire.
Il a ensuite voulu coller à ce thème fort d'autres axes de travail pour son récit. L'un d'eux découlait du premier, à savoir le traumatisme sexuel universel, qui peut être une forme d'esclavage aussi, mais pas seulement : viol, violence ou fanatisme religieux.
C'est là qu'intervient la religion, par le biais des contes des Mille et Une Nuits, qui dégagent en même temps beaucoup de sensualité. Il a alors approfondi sa lecture avec le Coran, mais aussi les formes artistiques de l'Islam comme la calligraphie ou l'architecture. Il précise d'ailleurs qu'il n'est pas calligraphe, qu'il a seulement fait de la "décalcomanie améliorée". Il a juste assimilé l'alphabet basique et s'est fait épauler pour les traductions par un consultant linguistique.
Dernier point important dans Habibi : la pauvreté de l'environnement et la recherche de l'eau, qui est selon lui « la plus grande menace d'aujourd'hui, tout le monde devrait se sentir concerné ». Avec son père plombier, la préservation de l'eau faisait partie de son éducation, la gestion des déchets aussi.
Lorsqu'il a écrit Habibi, il a tout rédigé d'une traite. Le premier jet était très linéaire mais il s'est finalement retrouvé bloqué. Il a alors trouvé l'idée du carré magique : « Le sudoku est une forme de bande dessinée mathématique » (sans conteste la phrase du festival). Il a ensuite éclaté sa première version selon le carré magique pour en faire l'album d'Habibi que nous connaissons.

Pour terminer l'entrevue, il nous a fait part de ses futurs projets, au nombre de 3 :
- une aventure spatiale humoristique (pour les jeunes et les moins jeunes)
- un ouvrage érotique (décidément pas pour les plus jeunes)
- un reportage sur les relations commerciales entre la Chine et les États-Unis.
De quoi aiguiser notre curiosité et éveiller notre appétit !

Cyril Pedrosa - Samedi 28 - Pour son livre Portugal
Portugal, ce n'est pas sept ans de travail comme Habibi de Craig Thompson, mais tout de même deux ans, ce qui pour une bande dessinée représente quand même un peu de temps.
Pour la première fois, Cyril Pedrosa a eu l'impression d'aller au bout des choses, dans le fond comme dans la forme.
Le point de départ de l'album, c'était le festival BD de Lisbonne pour lequel il était invité pour Ring Circus. Il avait l'impression d'être chez lui tout le temps, alors qu'il n'avait jamais mis les pieds là bas auparavant.
Je vous rassure tout de suite, Cyril Pedrosa n'a pas vécu le malaise de Simon Mucha(t), mais il a tout de même ressenti ce manque. Pas de "t" à Pedrosa par ailleurs. Le changement de nom du personnage principal représente en quelque sorte une dilution de l'identité, un effacement des racines. C'est un point important dans la construction de l'album.
Depuis qu'il est sorti (l'album, pas Pedrosa), l'auteur est ému de la portée de son livre et de la façon dont les gens ont été troublés par le récit. Il est aussi frustré, parfois, de ne pas pouvoir leur répondre comme il le voudrait.
Quelques heures plus tard, Portugal obtenait le prix de la BD FNAC lors de cette édition 2012 d'Angoulême.

LES EXPOSITIONS
Peu d'expositions cette année, occupés que nous étions à vadrouiller à droite à gauche, à flâner et à discuter, à prendre notre temps tout simplement.
Nous restons en tout cas très déçus par l'exposition sur la BD Taïwanaise : la plupart des albums étaient consultables, mais peu disposaient d'un texte explicatif. Tout était là en vrac avec très peu d'informations. Bref, ça manquait vraiment de profondeur et de mise en valeur. Nul besoin de préciser que nous ne parlions pas le Taïwanais...
Déçus aussi d'avoir raté l'exposition sur la BD espagnole... tant pis, on aura au moins pu apprécier les deux expositions phare de ce festival :

Fred l'Enchanteur

Un peu d'attente comme souvent pour entrer dans l'exposition accueillie dans le petit hôtel particulier Saint Simon. Cadre toujours sympathique que Fred s'est totalement approprié : Philémon prisonnier dans la glace au fond du puits, gazon déroulé sur les planchers du bâtiment (et forte odeur d'humus), échelle spéléo...
L'antre de Fred présentait avec la dérision qu'on lui connait ses œuvres et surtout Philémon, un bonhomme qui a grandement muri, de trait et de caractère, au fil des albums. C'est aussi le travail de Fred qui est rendu par son biais exceptionnel, fait d'expériences artistiques où les décors jouent avec les protagonistes. Depuis tout petit, Fred voulait voir ce qui se cachait derrière les cases de ses bande dessinées... un univers qu'il partageait durant ce festival et qui était des plus palpitants.

L'exposition Art Spiegelman

L'exposition d'Art Spiegelman se tenait au CIBDI comme toutes les expositions des présidents du festival. Nous l'avons trouvée moins agréable que celle de Baru l'an passé, qui était plus joyeuse et rock'n'roll. Nous l'avons néanmoins appréciée.
Bien entendu, il était question de Maus. Le seul ouvrage de bande dessinée à avoir jamais reçu le prix Pulitzer (en 1992) était mis en avant, la majeure partie de la salle y étant consacré. Un gigantesque panoramique de planches originales était exposé, avec pour certains les croquis préparatoires et recherches associés.
Mais Art Spiegelman n'est pas seulement l'auteur de Maus, c'est aussi quelqu'un qui a toujours mis en avant une forme "underground" de la bande dessinée américaine. Saviez-vous qu'il était aussi à l'origine des Crados ? Nous étions bien loin de savoir, lorsque nous collectionnions ces immondes cartes étant petits, qu'elles étaient le fruit d'Art Spiegelman. Une fille derrière nous disait à son père : « Mais c'est dégueu, je pense pas que j'aurais collectionné ça moi. » Ce à quoi j'ai répondu : « Mais si, tu aurais fait comme tout le monde et tu aurais trouvé ça génial ! » Son père en a rigolé. Nan mais c'est vrai quoi, rendons à Art ce qui est à Art : les Crados, c'était génial !
Art Spiegelman c'est aussi le New Yorker, journal pour lequel il a réalisé quelques illustrations, et notamment cette magnifique couverture montrant les deux tours noires sur fond noir. Vraiment une image marquante et exceptionnelle.
Il y avait aussi ses illustrations de livres pour enfant, dont un très drôle avec un diable dans une boîte. Nous avons voulu en ramener un à la maison mais malheureusement le livre en question a été victime de son succès et il n'y en avait plus aucun en vente.

LA TV
Durant ce festival, il m'est aussi arrivé un truc de dingue (sisi ^^) : j'ai réalisé ma première interview. Alors que j'attendais dans la file de Brüno pour Atar Gull, une équipe de France Ô est venue me voir pour me demander mon avis sur l'album. Ce que j'ai dit a dû les intéresser vu qu'ils ont décidé de filmer l'entretien... waouh, une vraie caméra ! Et dire que je savais même pas que France Ô c'était une chaîne de la TNT... je suis un dinosaure qui ne regarde pas la télé. Bref, je ne craignais qu'une seule chose : qu'on coupe l'interview et qu'on fasse un montage, ce qui aurait pu donner, en substance, quelque chose comme ça :
« Je viens de Bordeaux, une ville intimement liée à l'esclavage [...] J'aime les salauds ! »
Bon, j'aurais voulu voir la vidéo en question (histoire de me rassurer qu'ils n'aient pas fait de raccourcis aussi horribles), mais d'une part je n'étais pas devant la télévision vendredi soir à 18h30, et d'autre part je ne l'ai pas trouvée sur internet. Tant pis (ou tant mieux), je ne verrai pas le massacre... et puis si ça se trouve, ils n'ont rien gardé du tout.

LE RESTE...
Du côté des informations glanées lors du festival (il y en a toujours une ou deux) : Étienne Willem reprend lui même la couleur sur le second tome de l'Épée d'Ardenois après que son coloriste a finalement laissé tomber... sortie à nouveau repoussée à cet été de ce fait.
L'autre grosse curiosité, c'était le rachat de Casterman par Gallimard... Pour certains c'était fait et quelques minutes plus tard pour d'autres rien n'était encore joué. Du coup, personne ne sait vraiment. Une seule chose est sûre c'est que les enjeux sont énormes et qu'il n'y aurait pas que Gallimard d'intéressé par l'acquisition de Flammarion. Affaire à suivre.

REMERCIEMENTS
Bien évidemment, nous avons aussi rencontré pas mal d'auteurs en dédicace. Nous remercions donc Catel, Brüno, Stan Sakai, Marion Montaigne, Craig Thompson, Marine Blandin, Sarah Glidden, Martin Vidberg, Natacha Sicaud, Enrique Fernàndez, Drew Weing, Gilles Rochier, Émile Bravo et Agnès Maupré pour leurs échanges, leur temps et leur dédicace.
Pour continuer avec les remerciements : Merci (de nouveau) à l'équipe du Stand Casterman pour sa gentillesse malgré le stress de l'événement, à David pour son aide et à Amandine pour le livre dédicacé par Craig Thompson. Merci aussi à Xavier chez Delcourt pour sa gestion de la file de Vidberg « C'est la fille avec la poussette qui est devant ».
Des félicitations à Ankama pour leur superbe stand... et aussi à Soleil pour leur stand, non pas parce qu'il était joli mais simplement praticable (merci Guy Delcourt).
Pour finir, vivement l'an prochain qu'on remette ça avec toute l'équipe de k.bd tellement c'était trop bien :)

5 Février 2012 :

Par Yvan sur k.bd :
Pour les deux ans de KBD nous avons choisi de mettre en avant la collection Ecritures des éditions Casterman, qui célébrera ses 10 ans cette année. Exemplaire au niveau de la qualité et de la longévité, celle-ci distille régulièrement quelques pépites du neuvième art, dont le récent Habibi de Craig Thompson. Afin de fêter dignement l'anniversaire du site, nous vous proposons d'ailleurs de gagner un exemplaire de cet album par le biais d'un concours. En attendant de connaître le nom de l'heureux gagnant, voici déjà l'avis des membres de KBD sur ce petit chef-d'œuvre.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique d'Habibi dans son intégralité !

1er Février 2012 :
Ce soir en rentrant chez moi m'attendait un troisième album dans le cadre du loto de Mo' sur la BD engagée ou sociale :
- Les îles du vent, d'Élodie Koeger et Hector Poullet
Encore une fois je ne connais ni l'album ni les auteurs, mais c'est bien là le principe du loto : on ne sait pas ce qu'on va lire (et j'ai la chance de figurer parmi les heureux gagnants) et cela fait quelques découvertes en perspective.
Un album plutôt original, puisque c'est un manga antillais (sisi, c'est tout à fait vrai). La série comporte vraisemblablement trois tomes, terminée, et traite de l'immigration clandestine haïtienne.
Merci à Loula, à qui j'avais moi aussi envoyé un album pour le loto de Val, et qui s'occupe de même d'un dernier loto.

Autre chose (sans rapport avec les lotos, mais toujours en rapport avec la BD) :
Aujourd'hui, le blog de k.bd fête ses deux ans. Pour célébrer ça, nous organisons un petit quiz comportant 10 questions, avec un superbe album d'Habibi à gagner.
Les questions peuvent paraître complexes au premier abord (en même temps elles sont de moi, et c'est bien connu que je suis une fieffée canaille), mais les réponses sont vraiment accessibles pour le commun des mortels, à condition de fouiller un peu sur le site. Rien d'insurmontable.
Les meilleurs participants (ceux qui auront réuni le plus de réponses justes) seront départagés par tirage au sort.
Dépêchez-vous, ça vaut le coup !

30 Janvier 2012 :
Je vous ai parlé dans la note d'hier d'un beau cadeau qui m'attendait dans ma boîte aux lettres. Il s'agissait en fait de deux bande dessinées :
- Faire le mur, de Maximilien Le Roy
- Tranquille courage T1, d'Olivier Merle et Alexandre Tefenkgi
Si je ne connais pas du tout le second album ni ses auteurs, Maximilien Le Roy ne m'est en revanche pas inconnu. Mo' en a tellement parlé qu'il est impossible de passer à côté ^^
C'est donc l'occasion ou jamais de découvrir tout ça... et probablement un troisième et dernier album puisqu'il semblerait que je sois l'heureux second gagnant du loto de Mo' sur la BD engagée ou sociale.
Merci à Chtimie et Emmyne pour leurs envois respectifs.

30 Janvier 2012 :
Angoulême 2012 : Le palmarès !

1. Fauve d'Or - Prix du Meilleur Album : Chroniques de Jérusalem
Personne ne l'avait vu venir mais voilà un outsider que nous avions décidément oublié. Mais cette récompense n'est pas si surprenante que ça, étant donné que le travail de Guy Delisle est connu et reconnu. Le jury, dont faisait parti Art Spiegelman, a peut-être souhaité insister sur l'engagement de l'auteur à faire du reportage au cœur d'un pays en guerre. De la part de l'auteur de Maus, c'est finalement un choix qui ne nous étonne pas outre mesure.

2. Fauve - Prix Spécial du jury : Frank et le congrès des bêtes
Un album peu connu encore mais dont on espère que le prix aura une influence bénéfique sur sa maison d'édition : l'Association.

3. Fauve - Prix de la Série : Cité 14
Tout le monde attendait Servitude, un album fabuleux qui méritait vraiment qu'on s'attarde dessus tant la bonne Heroic Fantasy est rare. Mais c'est là encore le choix de la BD underground qui a été privilégié... C'est très bien pour la BD underground ceci dit. On se rappelle encore les débuts de Cité 14, alors qu'ils s'auto-éditaient. Que de chemin parcouru pour eux, et quelle belle reconnaissance pour le travail qu'ils ont accompli.

4. Fauve - Prix Révélation : TMLP (Ta mère la pute)
Pas de Fables nautiques lauréat, mais encore une fois une bande dessinée issue de l'édition indépendante, chez 6 pieds sous terre cette fois. Un album que nous aborderons d'ailleurs bientôt sur k.bd, sur l'initiative de David qui nous en a abondamment parlé (félicitation à lui pour avoir su discerner en lui l'un des heureux lauréats d'Angoulême).

5. Fauve - Prix Regards sur le monde : Une vie dans les marges 2
C'est chez Cornélius que le monde porte son regard cette année. Encore de l'indé ?

6. Fauve - Prix de l'Audace : Teddy Beat
Tout le monde voyait 3'' de Marc-Antoine Mathieu, encore une fois sur le devant de la scène avec un album expérimental. C'est pourtant l'album des Requins Marteaux qui est nommé lauréat. Un bel éclairage pour un éditeur en grande difficulté.

7. Fauve - Prix Intergénérations : Bride Stories
Un beau manga certes, mais pourquoi intergénérations ? Parce que c'est du manga on lui collerait une étiquette "jeune public" ? C'est en tout cas une bonne chose que d'avoir récompensé cette série aux ambiances graphiques exceptionnelles.

8. Prix de la BD FNAC : Portugal
Nous tenons ici le seul favori récompensé lors de ce festival. Exit Habibi et Polina, pourtant très attendus... une absence qui est la plus grande surprise du festival.

9. Fauve - Prix Jeunesse : Zombillénium
Une petite surprise en soit, puisque l'album ne s'adresse pas tant que ça au public visé par le prix.

10. Fauve - Prix Patrimoine : La dynastie de Donald Duck
C'était l'un des favoris, voilà donc une nomination qui n'est pas une surprise (pour une fois).

11. Fauve Polar : Intrus à l'étrange
Tardi n'aura pas gagné, mais c'est pourquoi pas l'occasion de découvrir d'autres univers... le plus grand auteur de polar en BD avait-il besoin d'un éclairage supplémentaire après tout ?

Au final, David aura été le plus proche dans ses pronostics. Il n'avait trouvé qu'un seul titre (Donald Duck), mais il avait aussi plébiscité Portugal et TMLP.
Un palmarès qui fait la part belle à l'édition indépendante. Quand les gros grincent des dents les petits jubilent.

29 Janvier 2012 :
De retour d'Angoulême !
Nous vous épargnerons pour aujourd'hui notre épique compte-rendu annuel (on essayera de faire ça dans les prochains jours). Mais il y a quelques remerciements que nous aimerions néanmoins faire dès à présent :
- Nous sommes tous les deux très heureux d'avoir passé ces quelques jours en compagnie des membres de k.bd qui ont fait le déplacement. Un séjour très plaisant avec des personnes que nous ne connaissions que via internet, qui nous a donné envie de remettre ça à une prochaine occasion. Merci pour tout, pour votre compagnie, et vos touchantes attentions (je pense entre autre à l'album de Trondheim dédicacé, qui nous a beaucoup ému).
- Nous tenions également à remercier David Fournol, Amandine et toute l'équipe de Casterman (Guillaume, Sarah et bien évidemment tous les autres), sans qui notre festival n'aurait pas été aussi sympathique. Une petite pensée pour eux ce soir alors qu'ils ont encore tant de travail et d'efforts à fournir.
- Nous ne savons pas si nous devons remercier le jury d'Angoulême d'être passé à côté d'Habibi. Voire même de Polina, pourtant salué de partout. Une déception qui se poursuit aussi par l'absence de Servitude pour le prix de la série qu'il aurait pu avoir. Néanmoins nous pensons que les prix attribués ne sont pas illogiques non plus... mais nous y reviendrons dans un prochain article.

Pour finir, merci à ceux qui, pendant notre absence, ont un peu rempli notre boîte à lettres :)

29 Janvier 2012 :

Par Lunch sur k.bd :
Voilà, nous en sommes déjà rendus au dernier dimanche du mois !
L'heure est venue d'aborder notre ultime lecture sur cette thématique mensuelle du comic strip.
Nous avons tout au long de nos chroniques alterné entre le fraîchement nouveau et l'indémodable classique, notre conclusion sera l'œuvre d'un duo d'auteurs un peu atypiques - la scénariste étant la mère du dessinateur - pour une série aux faux-airs de déjà vu mais dotée d'une recette qui fonctionne à merveille : Pico Bogue !

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Pico Bogue dans son intégralité !

24 Janvier 2012 :
Le 3 janvier dernier, nous avions lancé un petit concours de pronostics sur les futurs lauréats d'Angoulême.
Peu nombreux sont les valeureux qui ont osé se prêter au jeu, puisque nous étions en tout et pour tout 5 !
Mais ce qui va surtout vous intéresser c'est ce que nous en avons pensé... TADAAAAM !

1. Fauve d'Or - Prix du Meilleur Album : Habibi (OliV' et Lunch)
-> Autres prétendants : Les ignorants (Yaneck), Portugal (David), Pour en finir avec le cinéma (David F.)

2. Fauve - Prix Spécial du jury : Portugal (David F. et Lunch)
-> Autres prétendants : 3'' (Yaneck), Les ignorants (OliV'), TMLP (David)

3. Fauve - Prix de la Série : Servitude (David, OliV' et Lunch)
-> Autres prétendants : Chroniques de Jerusalem (David F.), Jonathan (Yaneck)

4. Fauve - Prix Révélation : Fables nautiques (David et OliV')
-> Autres prétendants : L'art de voler (Yaneck), Oui mais il ne bat que pour vous (David F.), Tu mourras moins bête (Lunch)

5. Fauve - Prix Regards sur le monde : Habibi (David et David F.)
-> Autres prétendants : L'art de voler (OliV'), Bride stories (Lunch), Reportages (Yaneck)

6. Fauve - Prix de l'Audace : 3'' (David, OliV', David F., Lunch)
-> Autre prétendant : TMLP (Yaneck)

7. Fauve - Prix Intergénérations (5 albums ex-æquos) : Cité 14 (Yaneck), Le chanteur sans nom (David F.), Les ignorants (Lunch), Jésus et Bouddha (David), Portugal (OliV')

8. Prix de la BD FNAC : Atar Gull (David, Yaneck, OliV', Lunch)
-> Autre prétendant : Polina (David F.)

9. Fauve - Prix Jeunesse (5 albums ex-æquos) : Les 4 de Baker Street (Yaneck), Chi (Lunch), Quatre sœurs (David F.), L'odyssée des Zozimos (David), Waluk (OliV')

10. Fauve - Prix Patrimoine : Terry et les pirates (Yaneck et David F.)
-> Autres prétendants : La dynastie Donald Duck (David), Snoopy et les Peanuts (Lunch), Sous notre athmosphère (OliV')

11. Fauve Polar : Ô dingos ô châteaux (OliV' et Lunch)
-> Autres prétendants : La bande à Foster (David F.), Canardo (Yaneck), Le perroquet des Batignolles (David)

Dans le lot, quelques titres sont vivement plébiscités et apparaissent à plusieurs reprises pour divers prix. Il y a aussi quelques albums qui se dégagent nettement sur certains prix, comme 3'' pour le prix de l'audace, Atar Gull pour le prix FNAC ou encore Servitude pour le prix de la série.
Avons-nous raison ? Lequel d'entre nous aura vu le plus juste ? Réponse dimanche !

Je remercie David, David F., OliV' et Yaneck pour leur contribution.

22 Janvier 2012 :

Par Zorg sur k.bd :
Nous continuons notre exploration de la BD en strip, et s'il y a bien une série qui représente ce courant de la bande dessinée, c'est la série créée par Bill Watterson. Calvin et Hobbes est le digne héritier des Peanuts de Charles M. Schulz ou encore de Mafalda créée par Quino.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Calvin & Hobbes dans son intégralité !

15 Janvier 2012 :

Par Mo' sur k.bd :
Dans l'univers du strip, les animaux ne sont généralement pas en reste. Snoopy, Le fond du bocal, Le Génie des Alpages, Le Chat, Garfield,... depuis 2009, Simon's Cat vient rallonger la liste de ce bestiaire du strip où les compagnons félins sont peut-être un poil surreprésentés par rapport aux autres espèces.

Tout est parti du quotidien de l'auteur. Simon Tofield s'est inspiré de ses propres chats pour penser et réaliser cette série anglaise qui compte actuellement trois tomes. Il développe ainsi un chat facétieux et roublard qui fait preuve d'une imagination intarissable afin d'atteindre son unique objectif : manger.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Simon's cat dans son intégralité !

8 Janvier 2012 :

Par Champi sur k.bd :
A défaut de striptease du nouvel an, K-BD vous propose un mois de janvier placé sous le signe de l'humour en bande, comme vous avez déjà pu le constater avec Shä & Salomé, précédemment chroniqué.
Il y avait un chat, il y avait un couple, il y avait de la poésie...
Allons bon : tous les auteurs se seraient-ils donné le mot et prêté les mêmes ingrédients ?
Oui et non.

Il y a bien un chat dans Le retour à la terre : Speed, chat en pleine dépression post-déménagement. Il faut dire qu'un chat des villes ne peut pas devenir un chat des champs en un clin d'œil. Son maître non plus d'ailleurs...

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique du retour à la terre dans son intégralité !

3 Janvier 2012 :
Le festival d'Angoulême 2012 approche à grands pas. D'ici 26 jours environ (on vous épargne les heures/minutes), le jury* - présidé par Art Spiegelman et composé de six autres membres, auteurs, journalistes et libraires - délivrera ses Fauves. Pour ceux qui n'y connaitraient rien en BD, rassurez-vous, il ne s'agit pas de lions ou autres bêtes féroces, Félindra ne tournera pas la tête du tigre non plus... il s'agit juste des distinctions Angoumoisines qui, cette année, sont au nombre de 10 (+1) :

Sélection Officielle (58 albums) :
1. Fauve d'Or - Prix du Meilleur Album
2. Fauve - Prix Spécial du jury
3. Fauve - Prix de la Série
4. Fauve - Prix Révélation
5. Fauve - Prix Regards sur le monde
6. Fauve - Prix de l'Audace
7. Fauve - Prix Intergénérations
8. Prix de la BD FNAC*

Sélection Jeunesse (20 albums) :
9. Fauve - Prix Jeunesse

Sélection Patrimoine (10 albums) :
10. Fauve - Prix Patrimoine

Et la petite nouveauté 2012...
Sélection Polar (10 albums) :
11. Fauve Polar

* Le grand jury attribuera les Fauves 1 à 7 ainsi que le Prix Patrimoine. Le Prix BD FNAC sera décerné par un jury de libraires FNAC. Un jury d'enfants de 8 à 12 ans s'occupera du Prix Jeunesse. Le Prix Polar sera apprécié par un jury composé de personnalités.

Maintenant que vous êtes à l'aise sur les différents Prix, le jeu est simple :
Il s'agit de faire des pronostics sur les futurs albums lauréats. Eh oui, dans chaque catégorie messieurs dames.
Vous pouvez voter (et pourquoi pas argumenter) jusqu'au 20 janvier inclus en nous envoyant un mail par le biais du formulaire de contact. Nous posterons pour l'occasion un petit topo avec les albums plébiscités.
Quand à ce mini-concours " pour la gloire ", s'il y a un devin dans l'assemblée, il est seulement question que grâce lui soit rendue ici même, lorsque nous ferons le débriefing de ce petit amusement après le festival.

Alors, qui rugira le plus fort cette année ?

1er Janvier 2012 :
Puisque c'est la dernière selon le calendrier Maya, autant en profiter pleinement de celle là !
Alors on vous souhaite à toutes et à tous une très bonne année, une très bonne santé, et toujours plein de BD ! ^^

1er Janvier 2012 :

Par Badelel sur k.bd :
2012 pointe à peine le bout de son nez que l'équipe de K.BD est déjà à pied d'œuvre ! Non je plaisante, en fait on est tous en train de cuver : cette synthèse, comme toutes les autres, a été programmée, mais que ça ne nous empêche pas de vous souhaiter une excellente année, pleine de lectures et de découvertes !

Des découvertes, parlons-en justement. Si la période se prête plutôt aux chocolats, nous vous proposons de vous initier à une lecture au moins aussi savoureuse. En effet, la lecture du jour, Shä et Salomé, parue en septembre dernier, est une première pour deux jeunes auteurs.

Cliquez sur le visuel pour découvrir la chronique de Shä & Salomé dans son intégralité !

1er Janvier 2012 :
Le TOP BD du mois toujours issu depuis le blog de Yaneck Les chroniques de l'invisible. Le dernier de l'année (puisque publié chez lui le 31 décembre).
3 entrées (dont Tokyo Sanpo, faudrait qu'on lise l'autre livre - Manabe Shima - de Florent Chavouet qu'on a à la maison d'ailleurs), 2 retour (Le gourmet solitaire et L'orme du Caucase), voilà que Jirô Taniguchi domestique ce top 50 avec 5 titres... surévalué le bonhomme ? Moi ce qui m'intrigue surtout, c'est que Le sommet des dieux est passé devant Quartier lointain, ce qui me semble totalement injustifié, mais bon ^^
Dans le sens des sorties, exit Chaque chose, Abélard et Période glaciaire : tous de très bons albums (c'est ça la démocratie) !

01. (=)Gaza 195619.17/20
02. (=)Persepolis19.06/20
03. (+2)Maus18.85/20Avis BenDis
04. (=)Tout seul18.83/20
05. (+1)Les ignorants18.75/20
06. (+1)Le journal de mon père18.67/20
07. (-4)Idées noires18.5/20
08. (+1)Elmer18.44/20Avis BenDis
09. (+1)Black hole18.33/20
10. (+1)NonNonBâ18.33/20Avis BenDis
11. (-3)Universal War One (série)18.28/20Avis BenDis
12. (+1)Le Grand pouvoir du Chninkel18.25/20
13. (+2)Urban (série)18.25/20Avis BenDis
14. (+2)V Pour Vendetta18.22/20Avis BenDis
15. (+7)Le sommet des dieux (série)18.16/20
16. (+1)Asterios Polyp18.14/20Avis BenDis
17. (+1)Atar Gull18.13/20Avis BenDis
18. (+2)L'ascension du haut-mal (série)18/20
19. (N)Tokyo Sanpo18/20
20. (-8)Quartier Lointain17.94/20Avis BenDis
21. (=)Pinocchio17.94/20Avis BenDis
22. (-3)Pyongyang17.88/20
23. (-1)Les enfants de Jessica (série)17.83/20
24. (-1)La mémoire dans les poches (série)17.8/20
25. (-11)Garance17.8/20Avis BenDis
26. (=)La brigade Chimérique (série)17.18/20
27. (-4)Walking Dead (série)17.77/20
28. (-1)Gemma Bovery17.75/20
29. (-1)L'orchestre des doigts (série)17.69/20Avis BenDis
30. (-1)Trois ombres17.67/20Avis BenDis
31. (=)La chronique des immortels (série)17.67/20Avis BenDis
32. (=)L'âme du Kyudo17.67/20Avis BenDis
33. (=)Cerebus17.63/20Avis BenDis
34. (=)Alpha... directions17.54/20Avis BenDis
35. (=)Nous ne serons jamais des héros17.53/20
36. (+1)Un homme est mort17.5/20
37. (+1)En chemin elle rencontre (série)17.5/20
38. (+1)Les aventures de Michel Swing17.5/20Avis BenDis
39. (+1)Mezek17.5/20
40. (+2)Taïga rouge (série)17.5/20Avis BenDis
41. (+2)Umbrella Academy (série)17.49/20
42. (+2)Blankets17.44/20
43. (+2)American Born Chinese17.38/20
44. (R)Le gourmet solitaire17.38/20
45. (+2)En mer17.33/20
46. (N)Siegfried (série)17.33/20
47. (+1)Solanin17.33/20
48. (+1)Léa ne se souvient plus comment fonctionne l'aspirateur17.3/20
49. (N)Il était une fois en France (série)17.25/20
50. (R)L'orme du Caucase17.25/20

Retour à l'accueil